Ecoutez Radio Sputnik
    migrants

    Les réfugiés, poids économique pour l'UE?

    © REUTERS/ Leonhard Foeger
    International
    URL courte
    121724715

    Angus Deaton, prix Nobel d'économie 2015, estime que les migrants représentent un grave problème économique pour la zone euro et ne contribuent pas à la croissance du continent.

    Les perspectives économiques européennes s'aggravent avec l'afflux de réfugiés du Moyen-Orient, estime Angus Deaton, prix Nobel d'économie 2015.

    Dans une interview à l'agence Bloomberg, il estime que la crise migratoire est arrivée "trop vite après la crise de la dette en Europe", ce qui pourrait sérieusement détériorer la situation économique du continent. "L'UE risque de plier sous la pression", analyse-t-il.

    La dette et la crise migratoire en Europe sont toutes les deux très aiguës mais les problèmes démographiques, associés à l'affluence inattendue d'individus dans la région, sont potentiellement plus graves car "personne ne sait comment régler le problème", indique l'expert.

    D'après lui, dans le cas de la crise de la dette, "les représentants politiques savaient au moins comment la contrer", même s'ils n'arrivaient pas à s'entendre entre eux.

    Mais la crise migratoire, couplée à la faible croissance économique, est un "mélange dangereux", estime le prix Nobel. "Nous assistons à la croissance des inégalités entre les hommes, alors même que la croissance économique est faible. C'est vraiment terrible car cela pousse les gens à se battre les uns contre les autres", explique Deaton.

    Conformément aux prévisions de la Commission européenne, le PIB de la zone euro ne devrait augmenter que de 1,6% en 2015, soit un point de moins qu'aux USA.

    L'économie grecque devrait fléchir cette année de 1,4%, ce qui s'ajoute au fait que le pays est devenu le premier point d'entrée de centaines de milliers de réfugiés de Syrie, d'Irak et d'Afrique du Nord sur le territoire européen.

    Le prix Nobel d'économie a été remis en octobre dernier à Angus Deaton, de l'université de Princeton, pour son "analyse de la consommation, de la pauvreté et du bien-être".

    Plus tôt, la directrice générale du FMI Christine Lagarde avait déclaré que l'afflux de migrants en Europe pourrait être économiquement bénéfique pour l'UE. "Les estimations préliminaires du FMI témoignent d'une influence positive modérée de l'affluence de migrants sur la croissance économique dans les pays de l'UE", avait-elle déclaré.

    Christine Lagarde a appelé les pays européens riches à "élargir leur approche" pour accueillir davantage de réfugiés. Selon elle, un contrôle judicieux du flux de réfugiés "pourrait être bénéfique pour les pays d'accueil car cela augmenterait la part de la population économiquement active" et aiderait à régler le problème du vieillissement de la population.

    Lire aussi:

    Général Pinatel: il devient clair que c'est la Turquie qui a organisé l'envoi des migrants
    Calais: nouveaux heurts nocturnes entre migrants et police sur la rocade portuaire
    Environ 880.000 migrants arrivés en Europe via la Méditerranée en 2015
    Les immigrés allemands ne souhaitent pas plus de migrants
    Tags:
    crise migratoire, réfugiés, Union européenne (UE), France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik