Ecoutez Radio Sputnik
    Anonymous

    Anonymous demande l’aide des services de sécurité pour combattre l’EI

    © Flickr/ Thomas Hawk
    International
    URL courte
    30576
    S'abonner

    Les hackeurs d’Anonymous cherchent appui auprès des services de sécurité dans leur lutte contre le mouvement djihadiste sur Internet.

    Le groupe de pirates informatiques Anonymous a accordé une interview exclusive à la chaîne britannique Sky News dans laquelle ils ont appelé les services de sécurité à collaborer avec eux.

    ​Ces dernières semaines, Anonymous a bloqué une centaine de sites propagandistes et plus de 25.000 profils de djihadistes sur les réseaux sociaux.

    Les hackeurs ont également saturé les sites Web des extrémistes de publicités de Viagra sur et plaqué des boucs et des canards sur les photos des islamistes.

    Ces opérations sont menées par le petit groupe Ghost Sec, dont les 12 membres sont anonymes et opèrent dans le monde entier. Ils tous sont engagés dans la cybersécurité et c'est là tout ce qu'ils savent les uns des autres.

    Au cours de l'interview, les représentants d'Anonymous ont montré à la Sky News comment faire des attaques de type DDoS en utilisant un programme spécial pour bloquer des sites Web pendant quelques mois.

    Cependant, Anonymous est actuellement à court de méthodes efficaces pour lutter contre les forces radicales, car Daech a renforcé sa sécurité informatique, soulignent les hackeurs. Aussi estiment-ils que les services de sécurité devraient leur fournir davantage d'assistance dans ce domaine.

    "A mon avis, ou bien ils ignorent tout de cela, ne sachant pas comment agir, ou alors ils manquent de temps et de ressources", estime Comedi, hackeur et père de trois enfants.

    Après la série des attentats à Paris, Anonymous a promis d'intensifier sa lutte contre l'EI, qui à son tour a renforcé sa sécurité informatique.

    Lire aussi:

    Sputnik à nouveau la cible d'une cyberattaque
    La Chine crée une cyberpolice
    Daech en difficultés financières
    Tags:
    cyberespace, hackers, cybersécurité, cyberattaque, Etat islamique, Anonymous
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik