International
URL courte
12714
S'abonner

La délégation des parlementaires français conduite par Thierry Mariani, député de l'Assemblée nationale, va visiter Moscou les 17 et 18 décembre, a annoncé Leonid Sloutski, député en charge des Russes de l'étranger et coordinateur du groupe des députés russes en lien avec le parlement français.

"Nous voulons nous pencher en profondeur sur toutes les questions à l'ordre du jour international et bilatéral, surtout dans le contexte actuel où la session de la Grande commission parlementaire France-Russie est annulée pour la deuxième année consécutive", a indiqué M.Sloutski mardi.

Il a notamment précisé que la délégation des députés et sénateurs français prendraient part au colloque interparlementaire qui aura lieu le 17 décembre. M.Sloutski a également noté que ce colloque porterait sur la situation en Syrie dans le cadre de l'affrontement avec le groupe terroriste Daech. Selon lui, le règlement de la crise ukrainienne sera aussi évoqué.

Les relations parlementaires franco-russes sont étroites. Malgré le fait que la dernière Grande commission parlementaire franco-russe se soit tenue à Paris en février 2013, le dialogue interparlementaire reste vivant et communicatif.

Une délégation de dix députés français s'est rendue cet été en Crimée. Le chef de la délégation du parlement français en Crimée, Thierry Mariani, avait déclaré qu'il ne voyait aucune raison de maintenir les sanctions européennes contre la Russie. Le député avait rappelé que le but de ce déplacement était de "voir de nos propres yeux ce qui se passe en Crimée".

Lire aussi:

Parlementaires français en Syrie: le bilan de la rencontre avec el-Assad
Parlementaire français: la Russie a le droit d'intervenir en Syrie
Des parlementaires de 42 pays réunis à Moscou
Crimée: "Cette terre est russe, et ce n’est pas une approche historique"
Délégation serbe: "la Crimée pour nous est russe"
Tags:
délégation française, relations diplomatiques, parlementaires français, Thierry Mariani, Léonid Sloutski, Crimée, Russie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook