International
URL courte
28611
S'abonner

Un trafiquant d’organes israélien, activement recherché par Interpol, a été interpellé vendredi à l’aéroport Atatürk d’Istanbul.

D'après la chaîne allemande Deutsche Welle, le citoyen israélien d'origine ukrainienne Boris Walker (de son vrai nom Wolfman), suspect de trafic d'organes et de fraude, a été appréhendé à l'aéroport Atatürk, situé aux alentours d'Istanbul.

M. Walker, poursuit la chaîne, se serait rendu en Turquie dans le but de récupérer les organes de réfugiés syriens fuyant les répressions du groupe terroriste Etat islamique (EI).

Selon Deutsche Welle, les organes en question, dont le montant variait entre 70 et 100.000 euros, étaient transplantés clandestinement dans des hôpitaux turcs.

Quarante jours après son arrestation, la justice turque a ordonné l'extradition du trafiquant présumé vers Israël. Au demeurant, les autorités turques et israéliennes se sont abstenues de tout commentaire.

Auparavant, Wolfman a été accusé entre 2008 et 2014 de trafic d'organes et de transplantations illégales au Kosovo, en Azerbaïdjan, et au Sri Lanka.

Lire aussi:

Diplomate irakien: l'EI vend des organes d'otages exécutés
Kosovo/trafic d'organes: l'EULEX interrogera un chirurgien turc (journal)
Trafic d'organes au Kosovo: l'UE veut examiner les preuves
«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Tags:
trafic d'organes, Boris Walker, Turquie, Israël, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook