Ecoutez Radio Sputnik
    Kremlin

    Syrie: Moscou appelle à nouveau Washington à "montrer ses cartes"

    © Sputnik. Ilya Pytalev
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
    371342

    Washington, cependant, refuse de partager ses informations avec la Russie.

    Le ministère russe de la Défense appelle la coalition internationale à "montrer ses cartes" et à procéder à un échange de données sur la disposition des sites terroristes en Syrie.

    "Depuis le début de l'opération (antiterroriste contre Daech, ndlr), nous avons plus d'une fois proposé aux Américains d'organiser un échange d'informations sur la disposition des sites terroristes en Syrie", a rappelé mercredi le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. "Peut-être, le temps est-il venu pour nos collègues de la soi-disant coalition internationale de montrer leurs cartes?"

    Fin octobre, les Etats-Unis et la Russie ont signé un mémorandum sur la sécurité des vols au-dessus de la Syrie, appelé à prévenir les incidents dans le ciel entre les avions russes et de la coalition menée par Washington. Ce document ne prévoit pas la remise par les militaires américains à leurs collègues russes de données de renseignement concernant les cibles sur le territoire syrien, souligne le Pentagone. Celui-ci a souligné qu'il n'accorderait pas à la Russie de données de renseignement tant qu'elle soutiendrait le président syrien Bachar el-Assad.

    Cependant, le président russe Vladimir Poutine s'est entendu fin novembre avec son homologue français François Hollande afin d'échanger des informations sur les positions des terroristes en Syrie. En outre, la Russie reçoit des données de renseignement via le centre d'information à Bagdad, organisé par la Russie, la Syrie, l'Iran et l'Irak.

    L'aviation russe effectue des frappes ciblées sur les sites des terroristes en Syrie à la demande du président Assad depuis le 30 septembre. La coalition menée par les Etats-Unis réalise son opération aérienne contre les terroristes en Irak et en Syrie depuis 2014.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

    Lire aussi:

    La coalition US accuse la Russie pour faire oublier ses propres bavures en Syrie
    Connivence de la Turquie avec Daech: une affaire de longue date selon la Russie
    Kerry salue la position russe sur le règlement en Syrie
    Tags:
    Etat islamique, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik