International
URL courte
978142
S'abonner

Selon l'agence Fars News, Ankara a porté une frappe aérienne dans le nord de l'Irak.

Des chasseurs turcs ont violé mercredi l'espace aérien irakien pour larguer des bombes dans la province de Dahuk (nord), a rapporté l'agence iranienne Fars News.

Selon l'agence qui cite des témoins oculaires, le bombardement d'une demi-heure a visé les positions du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Les chasseurs turcs ont en outre attaqué mardi soir des bases du PKK dans la région montagneuse du Kurdistan irakien.

Les raids aériens turcs ont commencé suite au déploiement d'un camp militaire turc dans la région contrôlée par le groupe terroriste Etat islamique (EI, Daech) près de Bashiqa, au nord de Mossoul (nord de l'Irak). 

Selon les autorités irakiennes, des soldats et matériels turcs sont entrés le 4 décembre dans la province de Ninive (nord) sous le prétexte de participer à la formation des combattants des volontaires kurdes qui combattent les terroristes. Les ministères irakiens des Affaires étrangères et de la Défense ont qualifié la présence militaire turque d'"action hostile".

Le premier ministre irakien Haïder al-Abadi a déclaré dimanche que Bagdad se réservait le droit de porter plainte auprès du Conseil de sécurité de l'Onu, si les militaires turcs ne quittaient pas le territoire irakien.

Lire aussi:

Erdogan insiste sur son droit de maintenir ses troupes en Irak
La Turquie n’envisage pas de retirer ses troupes d’Irak
L'Irak somme la Turquie de retirer ses troupes de son territoire
«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Tags:
bombardements, frappe aérienne, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Kurdistan, Turquie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook