Ecoutez Radio Sputnik
    Le chef du gouvernement ukrainien Arseni Iatseniouk

    Kiev prêt à se battre en justice sur sa dette à la Russie

    © Sputnik. Alexandr Maximenko
    International
    URL courte
    19241

    Moscou et Kiev sont engagés dans un bras de fer concernant un crédit russe de trois milliards de dollars accordé à l'Ukraine sous la présidence de Viktor Ianoukovitch quelques semaines avant le départ de ce dernier.

    L'Ukraine est prête à une bataille en justice avec la Russie sur une dette de trois milliards de dollars, dont le délai du remboursement expire ce mois de décembre, a affirmé mercredi le chef du gouvernement ukrainien Arseni Iatseniouk. 

    "Notre position a été et reste inchangée. Nous avons proposé à tous les créanciers internationaux de restructurer la dette. Tous les créanciers internationaux adéquats ont accepté la proposition de l'Ukraine (…) Je répète une fois de plus que la Russie ne peut pas et n'obtiendra pas d’autres conditions de restructuration que celles obtenues par les autres créanciers (…) Si la Russie poursuit l'Ukraine en justice, qu'elle le fasse. Nous sommes prêts à une bataille en justice avec la Russie", a martelé M.Iatseniouk lors d'un conseil des ministres. 

    Moscou et Kiev sont engagés dans un bras de fer concernant un crédit russe de trois milliards de dollars accordé à l'Ukraine sous la présidence de Viktor Ianoukovitch quelques semaines avant le départ de ce dernier.

    Kiev estime qu’il ne s’agit pas d’une dette souveraine (d'Etat à Etat) mais commerciale car apportée via une opération sur les marchés financiers. L'Ukraine veut donc lui appliquer l’accord obtenu avec ses créanciers privés (banques, fonds d’investissements…) qui ont accepté un effacement de 20%. 

    Le délai du remboursement des obligations ukrainiennes pour 3 milliards de dollars, achetées par la Russie fin 2013 expire en ce mois de décembre. Auparavant, le président russe Vladimir Poutine s'est dit prêt à étaler le remboursement sur trois ans à condition d’obtenir des garanties des Etats-Unis ou de l'Union européenne, soit d'une institution financière internationale. Quoi qu'il en soit, il n'est question pour Moscou d’aucun effacement de la dette.

    Les Etats-Unis ont refusé de donner de telles garanties, et le conseil des directeurs du Fonds monétaire international (FMI) a entériné mardi une réforme permettant de financer les pays en défaut de paiement sur leur dette souveraine. Cela permettra notamment à l'Ukraine de bénéficier de prêts du FMI même en cas de non-remboursement de sa dette à la Russie.

    Vladimir Poutine a ordonné mercredi à son gouvernement de saisir la justice internationale si l'Ukraine ne rembourse pas à la Russie sa dette de trois milliards de dollars ce mois-ci.

    Lire aussi:

    Dette ukrainienne: Poutine menace de poursuivre l'Ukraine en justice
    Kremlin: pas de nouvelle proposition russe pour la dette ukrainienne
    Les USA refusent de garantir la dette ukrainienne
    Tags:
    dette ukrainienne, restructuration d'une dette, Fonds monétaire international (FMI), Union européenne (UE), Arseni Iatseniouk, Vladimir Poutine, Moscou, Kiev, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik