Ecoutez Radio Sputnik
    Joaquin El Chapo Guzman

    Le plus puissant narcotrafiquant au monde menace Daech

    © AFP 2016 RONALDO SCHEMIDT
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (EI) (1116)
    30963947323

    Le baron de la drogue mexicain Joaquin "El Chapo" Guzman profère des menaces à l’égard des dirigeants de l’Etat islamique (EI), qui a perturbé les affaires de son cartel Sinaloa.

    D'après le site affilé à la narco-mafia Cartel Blog, El Chapo ("Courtaud") a vu rouge après avoir appris qu'un important lot de drogue appartenant à la mafia mexicaine avait été mis en pièces par des djihadistes du groupe terroriste Daech.

    Dans un message adressé aux terroristes, le narcotrafiquant a qualifié de "grave bavure" leur tentative de se mêler des affaires du cartel mexicain Sinaloa, dont la filière s'était récemment ancrée au Proche-Orient.

    Ses hommes de main, poursuit-il, le leur feront payer cher "si les djihadistes continuent à s'ingérer dans les affaires du cartel".

    Joaquin "El Chapo" Guzman est le narcotrafiquant le plus important du Mexique. Lors de son arrestation en février 2014, il a été qualifié de "plus puissant narcotrafiquant au monde". 

    Il est parvenu à s'échapper de la prison de haute sécurité d'Altiplano, à 90 kilomètres à l'ouest de la capitale Mexico, où il était incarcéré depuis un peu plus d'un an, et redevenu l'homme le plus recherché du Mexique.

    Le cartel de Sinaloa a mené une guerre sanglante contre les forces armées et contre les cartels rivaux, dont le cartel des Zetas. Depuis 2006, plus de 80.000 personnes ont été tuées dans les violences liées au trafic de drogue au Mexique.

    Dossier:
    L'Etat islamique (EI) (1116)

    Lire aussi:

    Deux ex-agents de l'Onu impliqués dans un trafic de drogue en Afrique
    Mexique: une vidéo de l'évasion du baron de la drogue Guzman diffusée
    Afghanistan: la production de drogue multipliée par 50
    Tags:
    drogue, terrorisme, djihadisme, Etat islamique, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    Afficher les nouveaux commentaires (0)

    Grands titres