Ecoutez Radio Sputnik
    Joe Biden à Kiev

    Le fils de Joe Biden éclaboussé par une affaire de blanchiment en Ukraine

    © Sputnik . Stringer
    International
    URL courte
    35664
    S'abonner

    L’engagement anticorruption du vice-président américain est compromis par sa progéniture.

    L'appel la lutte contre la corruption, qui constitue l'un des thèmes de la visite du vice-président américain Joe Biden à Kiev, a été compromis par l'activité de son fils Hunter, qui pourrait être impliqué dans une affaire de blanchiment d'argent éclaboussant une compagnie gazière ukrainienne, écrit le New York Times.

    Hunter Biden est entré au conseil d'administration de Burisma Holdings, le plus grand producteur de gaz d'Ukraine, en avril 2014. Il devait s'occuper des questions juridiques et représenter la compagnie auprès des organisations internationales. En décembre, les autorités britanniques ont gelé dans une banque londonienne des dépôts pour un montant de 23 millions de dollars, appartenant apparemment au propriétaire de cette compagnie, le ministre de l'Ecologie Nikolaï Zlotchevski. Le gel des comptes a eu lieu dans le cadre d'une enquête sur d'éventuelles malversations et une affaire de blanchiment d'argent.

    En janvier 2015, le tribunal britannique a ordonné de débloquer les actifs, le parquet ukrainien ayant refusé de présenter les documents nécessaires. Cette décision a provoqué une vive réaction de l'ambassadeur américain à Kiev Geoffrey Pyatt. Selon lui, l'argent gelé appartient au peuple ukrainien.

    Edward Chow, expert de la politique ukrainienne au Centre d'études stratégiques et internationales, pense que l'implication de Biden-junior dans les affaires de la compagnie à scandales sape le message anticorruption de l'administration américaine.

    "Regardez la situation de Hunter Biden. D'une part, vous pouvez croire ce que son père dit à propos de la lutte anticorruption. Mais je pense que malheureusement, son message dit sur l'Amérique ce à quoi veulent croire nombre de pays étrangers: que nous sommes des hypocrites sur ces sujets", note-t-il.

    Mardi, Joe Biden est intervenu devant le parlement ukrainien. L'homme a de nouveau appelé Kiev à renforcer la lutte contre la corruption, a promis son soutien dans la mise en œuvre des réformes et a appelé à appliquer les accords de Minsk (concernant la pacification de l'est de l'Ukraine, en proie à une guerre civile depuis le renversement du gouvernement en février 2014, ndlr).

    Lire aussi:

    Le vice-président américain en Ukraine pour une "visite d'inspection"
    Couple Kiev-Washington: la future mariée doit régler ses dettes
    Les USA et l'UE ont raté leur projet "Ukraine"
    Un incendie s'est déclaré près de la gare de Bruxelles-Nord - images
    Tags:
    corruption, Burisma Holdings, Hunter Biden, Joe Biden, Ukraine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik