Ecoutez Radio Sputnik
    Kacanik

    Au Kosovo, une petite ville tranquille devenue "capitale du djihadisme"

    © Photo. google maps
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    328776261

    La petite municipalité kosovare de Kacanik à la frontière macédonienne est l'un des leaders européens pour le nombre de personnes parties combattre dans les rangs de Daech.

    22 habitants de la municipalité de Kacanik, au Kosovo, combattent en Syrie et en Irak, raconte la chaîne de télévision croate HRT. A titre de comparaison, la population de cette localité s'élève à 34.000 personnes (99% sont des Albanais).

    L'un d'eux, Lavdrim Muhadzeri, surnommé le Jihadi John (nom d'un bourreau de l'État islamique) des Balkans, est un combattant de Daech qui se trouve, d'après certaines informations, dans le nord de la Macédoine. Il est connu pour des massacres atroces de militaires syriens. Par exemple, une vidéo publiée en mai dernier montre Muhadzeri abattant un soldat syrien attaché à un pilier en lui tirant dessus à l'aide d'un bazooka.

    Les autorités locales démentent les informations qualifiant Kacanik de "capitale du djihadisme" et accusent les médias de la diaboliser.
    Selon Florim Neziraj, président de la communauté musulmane locale qui habite à Kacanik depuis trois ans, affirme qu'aucun conflit religieux n'y a été enregistré. Et peu importe le nombre de personnes parties faire la guerre à l'étranger.

    Besim Iljazi, maire de la ville, prétend que rien ne dénote la présence d'éléments radicaux même si l'on se promène dans la rue pendant un mois.

    Comme pour démentir ses propos, les gens ressemblant à des wahhabites se cachent de la caméra dans la rue principale de la ville et les habitants se refusent à tout commentaire.

    Le chômage, la précarité et l'absence de perspectives sont les principales raisons qui poussent les jeunes gens à fuir Kacanik pour se rendre en Irak et en Syrie, où l'on leur promet 30.000 euros par an, estime HRT. Mais nombre d'entre eux se rendent vite compte qu'on les a trompés et cherchent à rentrer au plus vite.

    Les psychologues qui s'occupent de ce problème peinent à dire qui est le plus dangereux: ceux qui, euphoriques, partent en Syrie et en Irak et y restent ou ceux qui en reviennent déçus.

    L'Etat autoproclamé du Kosovo occupe la première place en Europe pour le nombre de combattants partis pour faire la guerre du côté de Daech.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Le spectre de Daech plane sur l'Afrique
    Obama promet d'éliminer les terroristes après en avoir facilité l’apparition
    Connivence de la Turquie avec Daech: une affaire de longue date selon la Russie
    Tags:
    Etat islamique, Lavdrim Muhadzeri, Kacanik, Kosovo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik