International
URL courte
261999
S'abonner

Le succès de Moscou dans la lutte contre Daech, la résilience de l’économie russe, ainsi que la cohésion et l'unité du peuple russe… Certains médias occidentaux voient rouge, ce qui les pousse à chercher de nouveaux moyens de dénigrer la Russie. Cette fois-ci, les journalistes s'en sont pris à des images sur les murs…

#артфасад в Щелково #Гагарин #космос #иногдаполезноходитьпешком

Фото опубликовано Александр Лавров (@lavrovinc) Сен 14 2015 в 8:19 PDT

— 

​S'étant aperçu des images patriotiques peintes sur les murs d'immeubles russes, la chaine française TV5Monde a crié à la propagande là, alors qu'elle n'existait tout simplement pas.

"Nous allons aujourd’hui rejoindre notre correspondant à Moscou pour parler de propagande (…) en faveur du pouvoir en place, ce qui n’est pas très surprenant", déclare sur un ton monotone le présentateur William Leymergie. "Les Russes ont donné une forme assez particulière à cette propagande-là, puisqu’il s’agit de gigantesques fresques", indique-t-il.

Il s'agit des images du cycle "Les héros de notre temps": un pilote qui rentre de mission, une enseignante, un chirurgien, un pompier, qui ont fleuri "à l'occasion des commémorations des 70 ans de la Victoire sur l'Allemagne nazie, des fresques gigantesques, certaines amusantes ou purement décoratives, et d'autres avec un message patriotique", indique TV5Monde.

​​Embarrassés par ces images, les journalistes s'adressent aux experts afin de profiter des explications et d'obtenir une information désirable. Mais les spécialistes de la propagande soviétique mêmes, compte tenu de leur spécification, ne voient rien de répréhensible dans ce phénomène.

​"Les fresques qui n'ont pour seule raison d'être que d'embellir le quartier ou de faire sourire les passants, apporter un peu de couleurs dans la grisaille du quotidien", explique Alexandre Chkliaruk, spécialiste de la propagande soviétique. Malheureusement, les journalistes croient ce qu'ils veulent voir. Et même les images illustrant des sportifs provoquent une condamnation car elles incitent les gens à faire du sport, une pratique néfaste, selon TV5 Monde.

​Dans ces tentatives de dénigrer la Russie, la chaîne TV5 Monde, créée sous l'impulsion du ministère français des Affaires étrangères, oublie qu'elle a été au cœur de plusieurs scandales mettant en doute son impartialité en raison de liens trop étroits avec le pouvoir. Ainsi, Christine Ockrent avait été nommée directrice générale déléguée de l'audiovisuel extérieur de la France (AEF), société holding, qui chapeaute France 24, RFI, TV5 Monde, alors que son mari Bernard Kouchner était ministre des Affaires étrangères…

Et après cela, vous criez à la propagande?

Lire aussi:

Dérives sectaires et crise sanitaire: «Avec l’apparition du Covid-19, la médecine alternative a flambé»
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
L'Australie va indemniser certains membres de la "génération volée"
Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
Tags:
Russie, Occident, TV5 Monde, propagande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook