Ecoutez Radio Sputnik
    trois journalistes condamnés pour offense au président

    Turquie: trois journalistes condamnés pour offense au président

    © Fotolia / Ruslan Grumble
    International
    URL courte
    8623
    S'abonner

    Trois journalistes du quotidien BirGün ont été traduits en justice pour avoir publié en "une" un article intitulé "Erdogan: assassin et voleur".

    Un tribunal d'Istanbul a condamné jeudi trois journalistes du quotidien de gauche BirGün, dont son rédacteur en chef Berkant Gültekin, à 11 mois et 20 jours de prison avec sursis pour avoir publié en "une" un article intitulé "Erdogan: assassin et voleur", a annoncé l'agence DNA.

    Le tribunal a également condamné par contumace l'ancien rédacteur en chef du journal Today's Zalman Bulent Kenes et sa chroniqueuse  Sevgi Akarcesme à 14 et 17 mois de prison respectivement pour avoir adressé, sur leurs pages Twitter, des propos jugés offensants à l’encontre du premier ministre turc Ahmet Davutoglu.

    Bulent Kenes a été interpellé vendredi à l'aéroport d'Istanbul pour ne pas s'être présenté au tribunal qui l'accuse d'avoir plusieurs fois insulté le président Tayyip Erdogan.

    Fin novembre, les journalistes Can Dündar et Erdem Gül du quotidien Cumuriyet ont été arrêtés et écroués jusqu'à leur procès. Leur "crime", selon le président Recep Tayyip Erdogan, est d'avoir diffusé des photographies et des vidéos datées de janvier 2014 attestant de la livraison d'armes par les services secrets turcs à l'État islamique à la frontière syrienne. Les deux journalistes risquent 45 ans de prison.
    Depuis les législatives de novembre, les islamo-conservateurs du Parti  pour la justice et le développement  (AKP) au pouvoir en Turquie accentuent le musèlement de la presse d'opposition.

    Lire aussi:

    Erdogan manquerait-il d’humour?
    Les Turcs persuadés qu'Erdogan achète du pétrole à Daech
    Tags:
    journalisme, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik