Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre russes des Affaires etrangères Sergueï Lavrov

    La Russie prête à coopérer avec l'Occident contre le terrorisme

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    109763
    S'abonner

    Moscou est prêt à coordonner ses actions en Syrie avec la coalition occidentale pour rendre la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) plus efficace, a déclaré vendredi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    "Nous sommes prêts à réunir nos efforts pour rendre tous les aspects de l'opération contreterroriste les plus efficaces possible", a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov après une rencontre avec son homologue italien Paolo Gentiloni.

    "Comme vous le savez, dès le début de notre opération dans l'espace aérien syrien, nous avons proposé aux Américains, qui dirigent la coalition occidentale, d'établir une étroite coordination. Ils n'ont fait qu'accepter des mesures indispensables pour éviter des incidents indésirables", a-t-il fait remarquer.

    M. Lavrov a souligné que cet accord devrait être valable pour tous les pays membres de la coalition occidentale y compris la Turquie.
    Le ministre a également indiqué que Moscou était toujours intéressé par un échange des informations sur les positions des unités armées syriennes hostiles à l'idéologie terroriste qui pourraient s'allier avec la Russie dans sa lutte contre le terrorisme.

    "La version optimale est celle du président russe Vladimir Poutine qui a proposé de réunir tous les opposants de Daech dans le cadre d'une coalition antiterroriste", a lancé M.Lavrov.

    Le 30 septembre l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

    Le 24 novembre, un chasseur F-16 de l'armée de l'air turque a abattu un bombardier russe Su-24 impliqué dans la campagne anti-Daech en Syrie. Selon Ankara, l'avion russe a violé l'espace aérien turc. Moscou dément ces rapports tout en soulignant que son bombardier ne présentait aucune menace pour la Turquie et se trouvait en territoire syrien.

    Suite à l'incident, le président russe Vladimir Poutine a accusé les autorités turques de faire le jeu des terroristes dans la région. Dans les jours suivant la destruction de l'avion, la Russie a adopté des sanctions économiques à l'encontre de la Turquie.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Poutine: des unités de l’ASL combattent les terroristes avec l’armée syrienne
    Poutine: anéantir toute menace visant les soldats russes en Syrie
    Poutine: les terroristes syriens, menace directe pour la Russie
    Moderne et efficace: l’armée russe montre son nouveau visage en Syrie
    Tags:
    coalition, Etat islamique, Sergueï Lavrov, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik