International
URL courte
Situation en Afghanistan (730)
12228
S'abonner

Que représentent les combattants de Daech en Afghanistan et à quel point leur pénétration en Asie centrale est possible? L'agence Sputnik a posé ces questions à un consultant du ministère afghan de l'Intérieur.

Moscou a accueilli vendredi une conférence internationale consacrée à la menace émanant de l'Etat islamique (Daech). On sait que depuis quelques mois, ce groupe terroriste renforce sa présence en Afghanistan.

Sputnik Dari a demandé à Sidiqollah Tauhidi, membre du conseil consultatif auprès du ministère afghan de l'Intérieur, de présenter le comportement des djihadistes de Daech dans ce pays.

"Les gens qui combattent en Afghanistan dans les rangs de Daech ne sont pas des novices, mais des terroristes ayant une grande expérience. La plupart d'entre eux sont d'anciens talibans qui ont changé de position politique, mais qui n'ont pas perdu les savoir-faire propres aux terroristes: détruire, déstabiliser, semer le chaos, piller et tuer des civils", a déclaré Sidiqollah Tauhidi.

Selon lui, Daech fait la guerre en Afghanistan contre tout le monde et pas seulement contre le pouvoir central. Mais à la différence du Proche-Orient, ce groupe ne peut pas se vanter d'avoir remporté des succès spectaculaires dans ce pays.

"Il n'en reste pas moins qu'il serait erroné de sous-estimer cette organisation, car il est fort probable qu'elle prenne prochainement la tête du mouvement terroriste en Afghanistan", a indiqué l'expert.

Evoquant la situation dans le nord du pays, il a cité le groupe islamiste Hizb ut-Tahrir dont les ambitions se propagent au-delà des frontières afghanes.

"Très actif en Asie centrale, ce groupe mène depuis trois ans des opérations militaires ainsi qu'une intense campagne de propagande dans notre pays. Ils ne cessent de multiplier des efforts visant à réunir des conditions favorables pour gagner de nouveaux adhérents. Nous avons des informations faisant état de leurs liens avec Daech. Nous considérons Hizb ut-Tahrir comme une sorte de «bureau de recrutement» de l'Etat islamique", a indiqué le responsable afghan.

L'objectif principal de Daech en Afghanistan consiste à créer un émirat islamique englobant le nord du pays et une partie des Etats voisins. C'est la raison pour laquelle les djihadistes lorgnent sur le Turkménistan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan.

"La branche afghane de Daech est dirigée par un certain Hafez Saïd qui se présente comme le gouverneur de l'émirat du Khorassan. On sait que le Khorassan est le nom historique d'une région englobant l'Afghanistan actuel, ainsi que les territoires iraniens y attenants à l'ouest et les territoires centrasiatiques au nord. Nous craignons que les pays d'Asie centrale ne soient ceux qui fourniront à  Daech d'importantes ressources financières et humaines", a déclaré Sidiqollah Tauhidi.

"Il convient aussi de noter qu'aucun groupe terroriste ne pourra opérer en Afghanistan sans le soutien pakistanais. C'est bien le Pakistan qui tire les ficelles géopolitiques en ciblant les attaques des extrémistes tantôt  sur un point en Afghanistan, tantôt sur un autre. Il ne fait aucun doute qu'Islamabad mène un  dialogue à la fois avec les talibans et les terroristes de Daech et qu'il dirige leurs activités sur le sol afghan", a conclu l'analyste.

Dossier:
Situation en Afghanistan (730)

Lire aussi:

Frappes russes en Syrie: les terroristes de Daech fuient en Afghanistan
Des prisons clandestines de l'EI en Afghanistan
Moscou: des instructeurs de l'EI américains et britanniques en Afghanistan
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Tags:
Hizb ut-Tahrir, renforcement, présence militaire, Etat islamique, Sidiqollah Tauhidi, Asie centrale, Pakistan, Afghanistan, Proche-Orient
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook