International
URL courte
Crise migratoire (789)
12142
S'abonner

L'Union européenne a besoin d'optimiser l'agence Frontex chargée de la protection de ses frontières extérieures, en vue de la rendre plus efficace, a déclaré le commissaire européen à l'économie numérique Günter Oettinger.

"L'agence européenne pour la protection des frontières Frontex doit être perfectionnée jusqu'à la version Frontex 2.0. Ses effectifs de 350 personnes à l'heure actuelle doivent être portés à 5.000", a-t-il déclaré dans un entretien à Bild am Sonntag.

Le commissaire européen a signalé que, pour ce faire, il fallait embaucher à titre temporaire des personnels de la police et des gardes-frontières des pays de l'UE. Frontex, pour sa part, pourrait faire ses propositions en ce sens aux Etats de l'UE.

Le premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, a soutenu cette position. "Les frontières extérieures de l'UE sont nos frontières communes, ce ne sont pas tout simplement les frontières nationales des pays membres de l'Union. C'est pourquoi nous devons les protéger ensemble", a-t-il affirmé.

"Si nous échouons dans la protection des frontières extérieures, ce sera non seulement la chute de l'espace Schengen, mais aussi celle de l'ensemble de l'Europe", a-t-il ajouté.

Selon les données actualisées de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), en 2015, 985.312 réfugiés et migrants sont venus en Europe à la recherche d'une vie pacifique et meilleure. La Grèce en a accueilli plus que tout autre pays: 800.000 personnes. Environ 3.700 personnes ont trouvé la mort ou ont été portées disparues lors de leur trajet vers l'Europe.

 

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Réfugiés: Merkel refuse de verrouiller les frontières
UE: toujours plus de murs contre les réfugiés
La Turquie se prépare à renvoyer des centaines de réfugiés
Le nombre de contaminations journalières en France bondit de nouveau au-dessus de 20.000
Tags:
Espace Schengen, frontière, crise migratoire, Organisation internationale pour les migrations (OIM), Frontex (agence européenne pour la surveillance des frontières), Commission européenne, Union européenne (UE), Günther Oettinger, Frans Timmermans, Europe, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook