International
URL courte
591118
S'abonner

Les raids aériens russes en Syrie contribuent considérablement au renforcement du rôle de la Russie sur la scène internationale, signale l’agence indienne DNA.

DNA estime que la Russie reprend son autorité sur la scène internationale après le commencement des actions militaires en Syrie pour combattre Daech. M.Chopra attribue aussi ce renforcement aux mesures répressives à l'encontre de la Turquie, qui a abattu un bombardier russe Su-24 le 24 novembre.

"Depuis l'effondrement de l'URSS, la Russie jouait un rôle réduite dans le Proche-Orient. Maintenant, ayant entamé sa mission militaire en Syrie contre Daech, Poutine a pris la communauté internationale au dépourvu", écrit Anil Chopra, Maréchal de l'air indien à la retraite.

Vladimir Poutine
© Sputnik . Aleksey Nikolskyi
La politique extérieure russe s'est réorientée vers la région Asie-Pacifique, constate DNA. Grâce à la création de l'Organisation de coopération de Shanghai, la Russie a commencé à renforcer ses liens avec la Chine et est entrée sur les marchés du pétrole et du gaz japonais, chinois et coréen. En outre, le président russe Vladimir Poutine a rétabli un partenariat stratégique avec l'Inde et, dans l'ensemble, entretient des relations positives avec tous les pays du groupe BRICS.

Considérant les succès remportés par le président russe au cours des trois dernières années, il est vraisemblable de croire que, pendant que les Etats-Unis seront plongés dans les élections présidentielles 2016, Vladimir Poutine en profitera pour occuper un rôle de force à la table de négociations internationale et continuera de consolider la position stratégique de la Russie, rapporte l'agence indienne.

Lire aussi:

Pourquoi les USA craignent les systèmes S-400 russes
La Russie prête à coopérer avec l'Occident contre le terrorisme
Poutine: les terroristes syriens, menace directe pour la Russie
Tags:
Organisation de coopération de Shanghai (OCS), BRICS, Etat islamique, Vladimir Poutine, Asie-Pacifique, Proche-Orient, Inde, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook