Ecoutez Radio Sputnik
    Le navire de guerre russe Smetlivy

    Moscou met en garde Ankara contre les conséquences des actions irresponsables

    © Sputnik . Gennadiy Dianov
    International
    URL courte
    17721216

    Le ministère russe de la Défense a prévenu l'attaché militaire turc des conséquences néfastes que pourraient provoquer les actions irréfléchies de la Turquie suite à l'incident en mer Egée,rapporte le service de presse du ministère.

    "Le diplomate militaire turc s'est vu asséner un avertissement brutal sur de possibles conséquences néfastes des actions irresponsables d'Ankara à l'égard du contingent militaire russe luttant contre le terrorisme international en Syrie", déclare le ministère.

    "Notamment, nous avons signifié notre profonde inquiétude suite à une nouvelle provocation de la part de la Turquie à l'égard du contre-torpilleur russe Smetlivy en mer Egée, qui a dû tirer des coups de sommations afin d'éviter une collision avec un senneur turc en utilisant des armes légères pour garantir la sécurité du navire turc", a ajouté le ministère.

    A la suite de cet incident, le ministère russe de la Défense a convoqué à Moscou l'attaché militaire turc.

    "Le contre-amiral Ahmet Gunes a promis de porter immédiatement la protestation russe à l'attention d'Ankara", a souligné le ministère. 

    Les relations entre Moscou et Ankara traversent une mauvaise passe après l'épisode de l'avion russe Su-24 abattu le 24 novembre par un chasseur turc F-16. Cette attaque a été qualifiée de "coup dans le dos" par le président russe Vladimir Poutine. La Russie a adopté en riposte une série de mesures, notamment économiques, à l'égard de la Turquie.


    Lire aussi:

    Acte 19 des Gilets jaunes: une femme âgée blessée sérieusement à Nice (images)
    Sentinelle, drones, LBD… L’acte 19 des Gilets jaunes sous étroite surveillance à Paris
    Emmanuel Macron s’enfonce toujours plus dans les sondages
    Tags:
    provocation, navires, attaché militaire, Smetlivy (patrouilleur), Ahmet Gunes, mer Egée, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik