Ecoutez Radio Sputnik
    John Kerry et Sergueï Lavrov

    Lavrov et Kerry confirment le besoin de se mettre d'accord sur une liste des terroristes

    © AFP 2019 Leonard Foeger
    International
    URL courte
    17303

    A la veille de la visite de John Kerry à Moscou, le secrétaire d'Etat américain et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov se sont entretenus par téléphone pour se mettre d'accord sur l'ordre du jour et la politique à adopter dans la lutte conjointe contre les terroristes.

    "A la veille de la visite du chef de la diplomatie américaine à Moscou le 15 décembre, +un réglage des montres+ sur les questions principales de l'ordre du jour commun a eu lieu. Les deux parties ont confirmé que pour organiser une nouvelle rencontre du Groupe de soutien international à la Syrie (ISSG) il était indispensable d'assurer la mise en œuvre des décisions du 14 novembre qui prévoient des propositions sur la composition de la délégation de l'opposition syrienne pour organiser des négociations avec le gouvernement syrien et une coordination de la liste des groupes terroristes contre lesquels il est indispensable de lutter ensemble", lit-on dans le communiqué du ministère.

    "L'importance de remplir le principe de consensus au sein de l'ISSG et d'assurer la participation à la réunion de tous ses membres a été confirmée", déclare le ministère.

    En marge de la COP21 à Paris, le secrétaire d'Etat américain a salué la contribution apportée par Moscou à l'organisation des négociations de Vienne.

    Selon lui, la Russie souhaite sincèrement que ce processus aboutisse.

    Plusieurs divergences de vues sur la crise syrienne opposent actuellement les Etats-Unis et la Russie. Les deux pays n'arrivent à s'entendre ni sur le sort du président Bachar el-Assad ni même sur la question de savoir lesquelles des organisations opérant en Syrie doivent être considérées comme terroristes. Washington et Moscou dirigent des coalitions antiterroristes distinctes entre lesquelles il n'y a pratiquement aucune coopération. Cette situation est aggravée par la réaction des Etats-Unis à la récente attaque contre un bombardier russe abattu par un chasseur turc dans le ciel syrien. Washington a manifestement pris le parti d'Ankara.

    La crise en Syrie, la lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique (Daech) et la situation en Ukraine ont engendré de nombreux problèmes dans les relations russo-américaines. C'est justement pour évoquer ces désaccords que John Kerry envisage de se rendre en Russie, selon l'agence Associated Press.


    Lire aussi:

    Kerry salue la position russe sur le règlement en Syrie
    Rencontre Lavrov-Kerry: aucune tolérance envers les terroristes
    Lavrov et Kerry présentent leurs condoléances aux Français
    Lavrov-Kerry: bientôt un dialogue entre Assad et l'opposition?
    John Kerry appelle à octroyer un statut particulier au Donbass
    Kerry: les USA comptent coordonner leurs actions avec la Russie en Syrie
    Tags:
    terrorisme, rencontre, Groupe de soutien international à la Syrie (ISSG), Etat islamique, John Kerry, Sergueï Lavrov, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik