International
URL courte
7416
S'abonner

Le président américain Barack Obama a exprimé sa volonté d'effectuer une visite à Cuba avant de quitter le pouvoir à condition que la Havane fasse des progrès vers plus de libertés, a dit le chef de l'Etat américain.

"Je suis intéressé pour me rendre à Cuba, mais je crois que les conditions doivent être justes. Si, dans les faits, je peux fermement dire que nous voyons des progrès concernant les libertés et les droits des Cubains ordinaires, j'aimerais utiliser cette visite comme un moyen pour souligner ces progrès", a indiqué M.Obama dans une interview diffusée lundi sur le site Internet Yahoo News.

Le président américain a également noté qu'il pouvait se décider sur ce projet au cours des mois prochains, selon le média.

Les deux gouvernements ont amorcé officiellement le 17 décembre dernier un rapprochement historique après plus d'un demi-siècle de rupture.

Depuis, les deux pays ont rétabli leurs relations diplomatiques en juillet, rouvert leurs ambassades, rétabli leurs liaisons postales directes, commencé une série de négociations sur divers thèmes tels que la coopération, l'immigration ou les droits de l'homme. En outre, Cuba a obtenu son retrait d'une liste noire américaine d'"Etats soutenant le terrorisme".

Par ailleurs, la levée de l'embargo économique américain imposé en pleine guerre froide et la restitution de la base américaine de Guantanamo, conditions absolues pour Cuba à une normalisation complète des relations avec les Etats-Unis, ne figurent pas encore parmi les points en discussion.

Lire aussi:

USA-Cuba: rétablissement des liaisons postales après 52 ans de gel
Cuba: Raul Castro quittera le pouvoir en février 2018
Rapprochement Cuba-USA illusoire
La presse cubaine loue l’efficacité et la transparence de l’opération russe
Etats-Unis: un homme originaire de Bagdad gagne 6 M USD au loto
Les Etats-Unis ont lancé une action contre la Chine à l'OMC
Tags:
libertés, rapprochement, relations diplomatiques, droits de l’homme, visite, embargo, ambassade, Raul Castro, Barack Obama, Guantanamo, Cuba, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook