Ecoutez Radio Sputnik
    l'armée syrienne

    Au lieu d'envoyer leurs troupes en Syrie, les USA inciteront leurs alliés à le faire

    © Sputnik . Valery Melnikov
    International
    URL courte
    63558

    Le président américain Barack Obama, incapable de rester tranquille face au succès russe en Syrie appelle activement ses alliés à envoyer leurs troupes terrestres en Syrie, considérant pourtant que c'est un pas risqué pour les troupes américaines.

    Au sud de la province d'Alep, l'armée syrienne avance sans s’arrêter. Samedi, les villages de Mreikes, Abu Roweil, Qreihiyeh, al-Sei'biyeh et Dalameh ont été libérés. Au nord d'Alep, une ligne d'approvisionnement des rebelles du groupe terroriste Front al-Nosra a été prise. Il n'y a pas longtemps, lors d’une rencontre avec un délégué de l'Onu, le président syrien Bachar el-Assad a parlé des efforts entrepris pour désarmer toutes les parties à Homs.

    Pourtant, d'après l'article publié dans Deutsche Wirtschafts Nachrichten, ces efforts ne suffisent pas actuellement. Une opération terrestre serait la plus efficace. Cependant, le Russie a exclu dès le début la participation de ses troupes terrestres au conflit.

    Barack Obama, quant à lui, considère trop risqué l'envoie de ses troupes dans la zone du conflit, fait remarquer la revue. Dans le même temps, les néo-conservateurs exigent de mener des opérations américaines terrestres en Syrie, affirmant que le conflit pourra être réglé par la guerre. De toute évidence, dans cette situation, le Pentagone a décidé de trouver des partenaires en s'adressant avant tout à l'Allemagne.

    La semaine dernière, le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter avait écrit à son homologue allemande Ursula von der Leyen pour lui demander d'envisager la possibilité d'accroître sa contribution à la lutte contre Daech. Le porte-parole du ministère allemand de la Défense a confirmé qu'une lettre avait été reçue, sans cependant entrer dans le détail.

    La chancelière allemande Angela Merkel avait répondu à la question d'un journaliste sur la lettre du Pentagone d'une manière assez réservée: "J'estime que l'Allemagne remplit sa mission et qu'en l'occurrence nous ne devons pas parler d'autres questions relatives à ce sujet".

    Conformément à la décision du Bundestag en date du 4 décembre, la mission allemande au Proche-Orient comprend six avions de reconnaissance Tornado, une frégate assurant la protection du porte-avions français Charles de Gaulle, des véhicules de ravitaillement et un effectif de 1.200 militaires. L'Allemagne ne projette pas de frappes aériennes en Syrie.

    Mais malgré le manque d'enthousiasme de la part de la chancelière, elle pourrait céder à la pression américaine et envoyer des troupes allemandes, conclut l'auteur de l'article.


    Lire aussi:

    Déjà plus de 4.200 sorties aériennes russes en Syrie
    Obama annonce le début des opérations au sol en Syrie
    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    Tags:
    troupes terrestres, Etat islamique, Barack Obama, Angela Merkel, États-Unis, Russie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik