International
URL courte
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
271
S'abonner

Deux personnes soupçonnées de liens avec les attentats djihadistes du 13 novembre à Paris ont été arrêtées dans un foyer de migrants de Salzbourg, dans l'ouest de l'Autriche, a annoncé mercredi le parquet autrichien.

Les deux individus sont "soupçonnés d'appartenir à une organisation terroriste", a déclaré à l'AFP un porte-parole du parquet de Salzbourg, Robert Holzleitner.

Selon le site internet du journal Kronen Zeitung, ils sont de nationalité française, avec respectivement des origines familiales algériennes et pakistanaises, et sont arrivés en octobre de Syrie en Autriche en compagnie d'auteurs des attentats, munis de faux papiers syriens.

Le parquet autrichien a refusé de confirmer la nationalité des suspects, tandis que le ministère de l'Intérieur et la police n'ont pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

Selon une source policière française, des vérifications sont en cours sur leur profil et leur lien possible avec le Français Salah Abdeslam, suspect-clé des attentats parisiens, y compris concernant le séjour de ce dernier en Autriche.

Salah Abdeslam, toujours en fuite et visé par un mandat d'arrêt international, avait été fortuitement contrôlé le 9 septembre en Autriche, avait annoncé à la mi-novembre le ministère autrichien de l'Intérieur.

Paris
© REUTERS / Yves Herman
L'identité de ce Français de 26 ans, soupçonné d'avoir eu au moins un rôle-clé de logisticien dans les attentats, avait été vérifiée lors d'un contrôle de routine en Haute-Autriche (ouest) alors qu'il venait de franchir la frontière depuis l'Allemagne en voiture, en compagnie de deux autres hommes.

D'après le Kronen Zeitung, qui ne fournit pas ses sources, l'information ayant conduit aux deux arrestations émane d'un service de renseignement étranger. Le quotidien autrichien affirme en outre que les deux hommes attendaient à Salzbourg, très visitée par les touristes étrangers, des ordres pour procéder à d'autres attentats.

Le 13 novembre au soir, plusieurs fusillades et attentats-suicide quasi simultanés ont visé six points de Paris et sa proche banlieue. Trois kamikazes ont notamment actionné leurs charges explosives près du Stade de France, à Saint-Denis. L'attaque la plus meurtrière a frappé la salle de concert du Bataclan, où les terroristes ont tiré à bout portant sur la foule. Le président François Hollande a décrété l'état d'urgence.

Dossier:
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

Lire aussi:

Attentats de Paris: Abdelhamid Abaaoud aurait été localisé en Grèce
Le dernier kamikaze du Bataclan identifié
Hollande met en garde contre le terrorisme, "ferment de la guerre civile"
Les attentats, évènements de l'année 2015 sur Twitter France
Tags:
enquête, attentat, terrorisme, attentats du 13 novembre à Paris, Etat islamique, Robert Holzleitner, Salah Abdeslam, Autriche, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook