Ecoutez Radio Sputnik
    résidents de Homs, site de l'attentat terroriste dans le centre-ville

    Ces sites de Daech épargnés par les frappes US

    © Sputnik . Valery Melnikov
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    181283

    Les services secrets américains connaissent l’emplacement des centres de propagande de Daech, mais Washington s'abstient de frapper ces cibles, selon le Washington Times.

    Le renseignement américain dispose d'une carte contentant les coordonnées exactes des centres où est élaborée et diffusée la propagande "sophistiquée" du groupe terroriste Etat islamique (Daech), indique le quotidien Washington Times.

    Selon certaines données, les centres médiatiques de Daech se trouvent sur le territoire contrôlé par les terroristes. Cependant, affirme le journal, de vifs débats ont lieu au sein de l'administration américaine au sujet de la nécessité de les bombarder.

    Les centres médiatiques se situeraient dans des quartiers résidentiels et la Maison blanche ne voudrait pas les frapper, cherchant à minimiser le nombre de victimes parmi les civils. Ainsi, le Washington Post a évoqué un "quartier général de l'unité médiatique" de Daech près d'Alep. Il s'agit d'une maison située dans un quartier résidentiel et bourrée d'équipements hautement technologiques, racontent des réfugiés interrogés par le journal.

    En outre, si ces centres sont détruits, les services secrets ne pourront plus les analyser, note le quotidien. La Maison blanche estime qu'il faut continuer d'observer ces sites pour mieux comprendre les principes de fonctionnement du groupe et de ses entreprises médiatiques.

    Les Etats-Unis misent par ailleurs sur le blocage des informations extrémistes sur Internet et sur la contre-propagande vis-à-vis de Daech, qu'ils entendent diffuser via leurs partenaires à travers le monde. Les critiques soulignent cependant que Washington ne finance pas suffisamment ces efforts, alors que les centres médiatiques fabriquant du matériel de propagande terroriste restent intouchables.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Plus de 130 terroristes éliminés dans les provinces d'Hama et d'Homs
    Les troupes turques attaquées dans le nord de l'Irak
    Les services secrets français suspectaient un attentat au Bataclan
    Daech fait peser une menace sur le patrimoine culturel de la Libye
    Tags:
    Etat islamique, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik