International
URL courte
Crise migratoire (789)
7321
S'abonner

La police des Pays-Bas est parvenue à disperser une manifestation non-autorisée contre la construction d’un centre d’accueil de réfugiés à Geldermalsen, situé non loin de la ville d’Utrecht.

Les pourparlers sur la construction du centre en question, censé accueillir au moins 1.500 réfugiés, ont donc été interrompus, plusieurs protestataires en colère ayant tenté de pénétrer dans le Conseil municipal.

D'après les forces de l'ordre locales, plusieurs personnes ont été interpellées au cours de cette opération. Le nombre de blessées n'a pas été encore précisé.

Dans une vidéo publiée sur YouTube, des dizaines de manifestants renversent les grilles du Conseil et jettent des bouteilles en direction des policiers, tout en scandant des slogans contre la construction du centre.

Cet incident contre les demandeurs d'asile est le dernier en date aux Pays-Bas depuis l'attaque d'un réfugié syrien par des hooligans en octobre dernier.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Les Pays-Bas publient une lettre ouverte aux migrants
Les Pays-Bas accueilleront 7.000 réfugiés en deux ans
Les Pays-Bas sur le point de rejoindre l'opération aérienne contre Daech
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
centre d'accueil, manifestation, protestations, réfugiés, Utrecht, Pays-Bas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook