International
URL courte
La Turquie abat un Su-24 russe (187)
916814
S'abonner

Le président russe n'exclut pas qu'un représentant de la direction turque ait voulu "lécher les Américains à un endroit", en abattant l'avion russe Su-24 le 24 novembre.

Vladimir Poutine n'a pas exclu que la Turquie, en abattant le Su-24 russe, ait pu agir sur la base d'accords avec des tiers, ce qui a finalement placé tout le monde dans une situation difficile.

"Si quelqu'un voulait lécher les Américains à un endroit, je ne sais pas s'ils ont agi correctement et si les Américains en ont besoin", a déclaré le président russe lors de sa 11e grande conférence de presse annuelle.

Selon Vladimir Poutine, Ankara a voulu montrer aux Etats-Unis et à l'UE que les Turcs étaient "leurs amis islamistes".

Le président russe a précisé que les actions des autorités turques avaient été l'acte d'un ennemi, car "si c'était un accident, il fallait s'expliquer. Au lieu de cela, ils ont accouru à Bruxelles pour se couvrir grâce à l'Otan".

Dossier:
La Turquie abat un Su-24 russe (187)

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
conférence, Su-24, Vladimir Poutine, Turquie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik