Ecoutez Radio Sputnik
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine

    Accords de Minsk: Poutine accuse Kiev de s'adonner à des manipulations

    © Sputnik . Alexander Kriazhev
    International
    URL courte
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2015) (8)
    4464

    Le président russe a accusé Kiev de s'adonner à des manipulations dans la réalisation des accords de Minsk.

    "Nous ne sommes pas intéressés par l'escalade du conflit. Au contraire, nous préconisons la résolution la plus rapide possible de ce conflit. Mais pas par le biais de l'élimination des personnes qui sont en désaccord avec les autorités", a déclaré Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse annuelle jeudi.

    "Regardez les résultats des élections dans le sud-est de l'Ukraine. La majorité écrasante a voté pour le Bloc d'opposition. Surtout dans les territoires des régions de Donetsk et de Lougansk contrôlés par Kiev. Kiev ne s'aperçoit-il pas de ces signaux? Ne veut-il pas entendre ce que lui dit le peuple?"

    "Nous voulons que les accords de Minsk soient appliqués. Mais qu'est-ce qu'il y est écrit? Il fallait apporter des amendements à la Constitution et les concerter avec le Donbass. L'ont-ils fait? Oui, ils ont adopté une loi sur le statut spécial (du Donbass, ndlr). Mais comment l'ont-ils fait? Ils ont adopté un article annexe qui stipule que la loi sera appliquée après la tenue d'élections. Mais c'est une manipulation. Si nous voulons régler le problème, il faut cesser cela et travailler ensemble là-dessus", a dit le président.

    Dossier:
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2015) (8)

    Lire aussi:

    Poutine: "s'il faut atteindre quelqu'un, nous le ferons dans tous les cas"
    Su-24: Poutine n'exclut pas que la Turquie ait voulu "lécher les Américains à un endroit"
    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    Tags:
    accords de Minsk, Vladimir Poutine, Donbass, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik