International
URL courte
11452
S'abonner

Christine Lagarde sera jugée devant la Cour de justice de la République pour l'arbitrage Tapie, indique son avocat, qui annonce un recours contre une décision "incompréhensible".

Dilma Rousseff
© AP Photo / Victor R. Caivano
La commission d'instruction de la Cour de justice de la République a décidé le renvoi devant la formation de jugement de la CJR de Christine Lagarde, directrice générale du FMI, dans l'affaire de l'arbitrage Tapie, rapportent jeudi Mediapart et iTELE. L'information a donc été confirmée par son avocat à l'agence Reuters.

Un non-lieu avait été requis en septembre dernier pour l'ancienne ministre de l'Economie de Nicolas Sarkozy dans l'enquête sur l'arbitrage dont avait bénéficié Bernard Tapie en 2008. Les magistrats instructeurs de la CJR n'ont donc pas suivi cette recommandation.

L'homme d'affaires et son épouse, leurs sociétés et leurs liquidateurs judiciaires ont été condamnés le 3 décembre à rembourser les 404 millions d'euros versés en vertu de l'arbitrage qui avait soldé leur litige avec le Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas.

Christine Lagarde est poursuivie pour "négligence d'une personne dépositaire de l'autorité publique".

Le tribunal arbitral avait condamné en juillet 2008 le Consortium de réalisation (CDR), véhicule public chargé de liquider les actifs du Crédit Lyonnais, à verser à Bernard Tapie 285 millions d'euros d'indemnités, dont 45 millions à titre de préjudice moral, soit 403 millions d'euros avec les intérêts.

 

Lire aussi:

Rousseff réduit son salaire de 10% pour relancer l'économie brésilienne
Procès Marine Le Pen: le procureur demande la relaxe
«Pédocriminel!»: Jack Lang insulté à Montpellier – vidéo
Navires iraniens en route vers le Venezuela? «Une provocation pour les USA, qui se prennent pour les rois du monde»
Tags:
procès, Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook