International
URL courte
Libye après la mort de Mouammar Kadhafi (176)
19232
S'abonner

Le Parlement libyen et le Congrès général national, deux parlements libyens rivaux, ont signé un accord censé mettre fin à la guerre civile qui déchire la Libye depuis l'assassinat de Mouammar Kadhafi.

Tripoli, la capitale libyenne
© Sputnik . Vladimir Fedorenko
Les parties impliquées dans le conflit libyen ont signé jeudi un accord de paix prévoyant la formation d'un gouvernement d'union nationale.

"La signature de l'accord va donner naissance à une Libye nouvelle et moderne", a déclaré le chef de la diplomatie marocaine, Salaheddine Mezouar.

Organisée dans la ville marocaine de Skherat, près de Rabat, la cérémonie a été diffusée en direct par la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera.

L'accord a été signé sous l'égide de l'Onu entre le Congrès général national siégeant à Tripoli et son opposant politique, le parlement libyen siégeant à Tobrouk. Ce document est censé mettre un terme à la guerre civile qui a éclaté dans le pays après la mort du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. 

La disposition principale de ce texte, dont la mise au point a pris 14 mois, prévoit la formation d'un gouvernement d'union nationale qui exercera son mandat pendant une période transitoire de deux ans. Cette période doit s'achever avec des élections législatives.

Depuis le renversement du colonel Mouammar Kadhafi en 2011 lors d'un conflit armé, une dualité du pouvoir s'est établie en Libye: on y trouve d'une part un parlement élu au suffrage universel qui siège à Tobrouk (dans l'est du pays) et d'autre part le Congrès général national basé à Tripoli. Ceci étant, certaines régions du pays ne sont administrées par aucune autorité légitime. Livrées à elles-mêmes, elles sont contrôlées par des groupes terroristes qui y exercent une influence illimitée.

Dossier:
Libye après la mort de Mouammar Kadhafi (176)

Lire aussi:

Libye: l'arrivée de forces spéciales US
Conférence sur la Libye à Rome: vers un gouvernement d’union nationale
Valls: il faudra combattre le groupe Etat islamique "demain sans doute" en Libye
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Tags:
gouvernement d'union nationale, accord, Al-Jazeera, Salaheddine Mezouar, Mouammar Kadhafi, Libye, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook