Ecoutez Radio Sputnik
    La cérémonie d'ouverture des boîtes noires du Su-24 russe abattu par la Turquie

    Le Su-24 russe abattu ne présentait aucune menace pour la Turquie

    © Sputnik . Anton Denisov
    International
    URL courte
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)
    371122
    S'abonner

    L'avion russe abattu ne présentait aucune menace pour la Turquie, a rapporté un représentant des Forces aérospatiales russes, Sergueï Dronov, lors d'un briefing du ministère russe de la Défense consacré au déchiffrage de l'enregistreur de bord du Su-24 abattu en Syrie.

    La boîte noire de l'avion Su-24 abattu au-dessus de la Syrie étant endommagée, des appareils spéciaux seront utilisés pour en extraire les informations, a annoncé le ministère.

    "Pour le moment nous avons toute la base de preuves nécessaires, confirmant l'absence de violation de l'espace aérien turc par l'avion russe", a dit le porte-parole des Forces aérospatiales russes Sergueï Dronov

     

    "Etant donné que le dispositif est endommagé, l'extraction des informations enregistrées sera effectué à l'aide d'appareils spéciaux… Jusqu'ici, aucun travail n'a été réalisé sur ce dispositif, il est dans le même état qu'au moment de sa découverte sur le lieu du crash de l'aéronef", a déclaré Sergueï Dronov.

     

    L'ouverture des boîtes noires a lieu en présence de journalistes qui observent la diffusion du processus.

    L'enregistreur de bord du Su-24 abattu par l'aviation turque n'a pas été touché par l'incendie, ce qui facilitera le processus de déchiffrage, a déclaré ce vendredi aux journalistes le président de la commission chargée de décoder la "boîte noire", le colonel Nikolaï Primak.

     

    Il a également annoncé que la "boîte noire" n'avait pas été soumise à des ondes de choc. Néanmoins, les résultats provisoires sur le décodage de l'enregistreur de bord du Su-24 indiquent que ses plaquettes sont endommagées. La commission étudiera donc cette situation et le public en sera informé, a précisé un représentant du ministère.

     

    Les premiers résultats du déchiffrage de l'enregistreur seront publiés le 21 décembre au siège du Comité intergouvernemental d'aviation, selon le ministère.

     

    Un briefing du ministère russe de la Défense se tient ce vendredi au Comité intergouvernemental d'aviation en présence d’experts internationaux.

    La Russie a invité des experts des 14 pays afin de participer au déchiffrage de la "boîte noire" du Su-24, a rapporté un représentant des Forces aérospatiales russes. Néanmoins, seuls les représentants de la Chine, de la Grande Bretagne et des Etats-Unis ont consenti à y participer.

    Le 24 novembre, un chasseur F-16 de l'armée de l'air turque a abattu un bombardier russe Su-24 impliqué dans la campagne de frappes aériennes contre les positions de l'Etat islamique en Syrie. Selon Ankara, l'avion russe a violé l'espace aérien turc. Moscou dément ces rapports tout en soulignant que son bombardier ne présentait aucune menace pour la Turquie et se trouvait en territoire syrien.

    Suite à l'incident, le président russe Vladimir Poutine a accusé les autorités turques de faire le jeu des terroristes dans la région. Dans les jours suivant la destruction de l'avion, la Russie a adopté des sanctions économiques à l'encontre de la Turquie.

     

    Dossier:
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)

    Lire aussi:

    Le dernier vol du Su-24 abattu a duré 40 minutes
    Décodage de la "boîte noire" du Su-24: des experts des 14 pays invités
    Tags:
    enquête, boîte noire, crash d'avion, Su-24, Nikolaï Primak, Sergueï Dronov, Syrie, Turquie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik