Ecoutez Radio Sputnik
    Décodage de la boîte noire du Su-24: des experts des 14 pays invités

    Décodage de la "boîte noire" du Su-24: des experts des 14 pays invités

    © Sputnik . Anton Denisov
    International
    URL courte
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)
    11501
    S'abonner

    La Russie a invité des experts des 14 pays afin de participer au déchiffrage de la boîte noire du Su-24, a rapporté un représentant des Forces aérospatiales russes. Néanmoins, seuls les représentants de la Chine, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis ont consenti à y participer.

    Un briefing du ministère russe de la Défense se tient ce vendredi au siège du Comité interétatique de l'aviation (MAK), à Moscou, en présence d'experts internationaux.

    L'ouverture des boîtes noires a lieu en présence de journalistes qui observent la diffusion en direct du processus.

    "Afin d'assurer une transparence et une objectivité maximales, nous nous sommes adressés aux experts internationaux de 14 pays en les invitant à participer à ce travail en tant qu'observateurs, mais de nombreux spécialistes ont refusé, à l'exception des experts de la République populaire de Chine et de Grande-Bretagne. Des citoyens américains participent également à ce travail", a indiqué un porte-parole du ministère russe de la Défense.

    "Conformément à l'ordre du président russe, la procédure de démontage de l'enregistreur de bord et le déchiffrage des informations de vol seront effectués avec une ouverture maximale pour l'opinion publique tant russe qu'internationale. C'est pourquoi nous nous sommes adressés au Comité intergouvernemental d'aviation qui possède une grande expérience en matière d'enquêtes sur des incidents aériens et dispose d'une base technique moderne conforme à toutes les normes internationales", a-t-il ajouté.

    Le 24 novembre, un chasseur F-16 de l'armée de l'air turque a abattu un bombardier russe Su-24 impliqué dans la campagne de frappes aériennes contre les positions de l'Etat islamique en Syrie. Selon Ankara, l'avion russe a violé l'espace aérien turc. Moscou dément ces rapports tout en soulignant que son bombardier ne présentait aucune menace pour la Turquie et se trouvait en territoire syrien.

    Suite à l'incident, le président russe Vladimir Poutine a accusé les autorités turques de faire le jeu des terroristes dans la région. Dans les jours suivant la destruction de l'avion, la Russie a adopté des sanctions économiques à l'encontre de la Turquie.

    Dossier:
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)

    Lire aussi:

    Boîtes noires du Su-24: les premiers résultats dévoilés le 21 décembre
    Le dernier vol du Su-24 abattu a duré 40 minutes
    Tags:
    boîte noire, crash d'avion, Su-24, Comité interétatique de l'aviation (MAK), ministère russe de la Défense, Royaume-Uni, Turquie, Chine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik