International
URL courte
25415
S'abonner

La réforme du Fonds monétaire international renforcera le poids des pays émergents au sein du FMI, mais l'influence de Washington restera intacte.

Après une vaste réforme du Fonds monétaire international, approuvée vendredi 18 décembre par le Congrès des Etats-Unis, la Russie va entrer dans le top-10 du FMI avec le Brésil, l'Inde et la Chine, a indiqué, dans une déclaration, la patronne du Fonds Christine Lagarde. 

Selon le texte, les quatre pays émergents (Brésil, Chine, Inde et Russie) vont figurer parmi les dix plus grands membres du FMI. Le top-10 comprend aussi les Etats-Unis, le Japon et les quatre plus grands pays européens (France, Allemagne, Italie et Royaume-Uni). 

"Les pays européens se sont engagés à réduire de deux sièges leur représentation générale au Fonds", précise Mme Lagarde dans sa déclaration. 

Pendant de longues années, la réforme du FMI a été suspendue au "feu vert" américain. Finalement, le Congrès des Etats-Unis a avalisé un rééquilibrage des pouvoirs au sein du FMI, même si Washington conserve toujours un droit de veto. Les pays émergents vont enfin pouvoir disposer de plus de poids dans les instances de gouvernance et de direction du Fonds.

Lire aussi:

Les BRICS lancent un équivalent du FMI au capital de 100 Mds USD
FMI: Lagarde promet de relancer la réforme
Lagarde souhaite relever le prestige du FMI
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 replonge sous la barre des 35.000 en 24h en France
Tags:
réformes, Congrès des États-Unis, Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, France, Inde, Chine, Brésil, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook