International
URL courte
12030
S'abonner

Cette visite intervient alors que le groupe aéronaval (GAN) constitué autour du Charles de Gaulle vient de prendre le commandement de la composante navale de la coalition anti-EI dirigée par les Etats-Unis.

Le chef du Pentagone, Ashton Carter, s'est rendu samedi sur le porte-avions français Charles de Gaulle, a annoncé le ministère français de la Défense.

Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter, qui effectue une tournée au Moyen-Orient, a rejoint en hélicoptère le bâtiment, stationné depuis vendredi dans le Golfe pour participer aux opérations contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.

Cette visite intervient alors que le groupe aéronaval (GAN) constitué autour du Charles de Gaulle vient de prendre le commandement de la composante navale de la coalition anti-EI dirigée par les Etats-Unis. Ashton Carter a été accueilli sur le porte-avions par le secrétaire d'Etat français aux Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini.

Son homologue français, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, élu vendredi président de la région Bretagne, était retenu samedi par un séminaire gouvernemental à Paris, a-t-on précisé dans son entourage. Il s'est entretenu par téléphone avec Ashton Carter alors que celui-ci était à bord. Il doit se rendre dimanche et lundi à Moscou pour parler d'un renforcement de la coopération militaire avec la Russie dans la lutte contre l'EI. 

Equipé de  26 chasseurs-bombardiers embarqués — dix-huit Rafale et huit Super Etendard,  le Charles-de-Gaulle va rejoindre dimanche sa zone de déploiement opérationnel dans le Golfe, après une première phase d'opérations contre Daesh en novembre et décembre en Méditerranée orientale.

Lire aussi:

La situation en Irak et en Syrie est pire que décrite par le Pentagone
L'ex-chef du Pentagone veut intégrer la Russie et l’Iran à la lutte contre l’EI
Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Une mannequin se voit refuser l’entrée d'un salon d'aéroport à cause de sa tenue jugée inappropriée – images
Tags:
Ashton Carter, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik