Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    Crimée: le Monténégro soutient les sanctions européennes

    © Flickr/ Fr Maxim Massalitin
    International
    URL courte
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (186)
    25645

    Selon un parlementaire russe, il s'agit d'un événement extrêmement insignifiant dans la vie internationale.

    Le gouvernement du Monténégro a adopté une décision soutenant les sanctions européennes à l'encontre de la Crimée et de la ville de Sébastopol, qui interdisent les importations et les exportations de produits avec ces dernières, a annoncé samedi le quotidien officiel Pobjeda.

    "Toute importation de marchandises en provenance de la Crimée et de Sébastopol est interdite. Il est interdit de financer directement ou indirectement les importations de ces marchandises", annonce le gouvernement, cité par le quotidien.

    "L’interdiction s’applique à tous les citoyens du Monténégro et concerne également la vente, la livraison, le transport ou l’exportation de marchandises ou de technologies, que ce soit par voie terrestre ou à l’aide d’un transport aérien ou maritime battant pavillon monténégrin", indique le document du gouvernement.

    Le président de la commission des Affaires étrangères de la Douma russe (chambre basse du parlement) Alexeï Pouchkov a réagi à cette nouvelle.

    "Le Monténégro a soutenu les sanctions contre la Crimée et Sébastopol. Quelle surprise! Il existe des événements internationaux qui n'ont aucune importance. Celui-là en fait partie", a écrit le parlementaire dans son compte Twitter.

    ​Les relations entre la Russie et les pays occidentaux se sont dégradées suite au début du conflit armé dans l'est de l'Ukraine en 2014. Les pays de l'UE ainsi que les Etats-Unis ont adopté plusieurs trains de sanctions contre des secteurs entiers de l'économie russe en 2014 et en 2015. La Russie a riposté, en frappant d'embargo en août 2014 plusieurs denrées alimentaires, notamment les produits laitiers, la viande, et les fruits et légumes en provenance de l'UE, du Canada, d'Australie et de Norvège.

    Vendredi dernier, les représentants permanents des pays de l'UE ont donné leur aval à la prorogation des sanctions contre la Russie pour les six mois à venir.

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (186)

    Lire aussi:

    L’Ukraine impose un énième blocus à la Crimée
    La France préfère-t-elle qu'on en sache moins sur la Crimée?
    Diplomate russe: une inflexion dans la politique de l’UE envers Moscou
    Tags:
    sanctions, Alexeï Pouchkov, Russie, Sébastopol, Monténégro, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik