Ecoutez Radio Sputnik
    Houthi Shiite rebels ride in a military truck while patrolling a street in Sanaa, Yemen

    Yémen: fin des pourparlers en Suisse, les combats s'intensifient

    © AP Photo/ Hani Mohammed
    International
    URL courte
    217

    Les pourparlers de paix au Yémen doivent s'achever dimanche en Suisse sous l'égide de l'Onu sur fond de violations persistantes du cessez-le-feu avec des combats meurtriers et des tirs de missiles vers l'Arabie saoudite.

    Les combats se sont intensifiés dimanche dans la province de Jawf (nord-est) et près de la frontière avec l'Arabie saoudite où trois civils ont été tués samedi par la chute d'un missile tiré par les rebelles pro-iraniens depuis le Yémen, le troisième en 24 heures.

    L'Arabie saoudite et d'autres pays arabes ont formé en mars une coalition qui combat aux côtés des forces progouvernementales yéménites contre les rebelles chiites Houthis et leurs alliés.

    Une conférence de presse du médiateur de l'Onu Ismaïl Ould Cheikh Ahmed est prévue dimanche à Berne à 16h00 GMT en clôture des négociations interyéménites entre gouvernement et rebelles qui tentent de trouver une issue à neuf mois d'un conflit sanglant.

    Les pourparlers ont permis des progrès sur la création d'un "comité militaire neutre" chargé de surveiller le cessez-le-feu et d'un autre pour contrôler l'acheminement de l'aide humanitaire, selon des sources des deux parties rivales. Un nouveau round de pourparlers, les premiers à réunir les protagonistes autour d'une même table, est prévu pour le 14 janvier, a indiqué à l'agence Sputnik une source proche de la délégation des rebelles.

    Cependant, des désaccords demeurent sur des questions de fond, inhérentes à l'application de la résolution 2216 du Conseil de sécurité de l'Onu sommant les rebelles de se retirer des territoires conquis depuis l'an dernier et de restituer les armes lourdes.

    Au dernier jour des pourparlers tenus à huis-clos depuis mardi à Bienne (nord-ouest de la Suisse), les forces progouvernementales, qui ont gagné du terrain en se rapprochant samedi de la capitale yéménite Sanaa, ont poursuivi leur offensive dans le nord du pays.

    Bénéficiant d'une couverture aérienne de la coalition arabe, elles ont tenté dimanche de progresser vers des positions tenues par les rebelles au nord-est de Hazm, chef-lieu de la province de Jawf repris vendredi, selon des sources militaires loyalistes.

    Dans cette province, les loyalistes ont reconquis deux districts, Al-Ghayl et Al-Maton, d'après un chef local de la "Résistance populaire" qui compte des combattants progouvernementaux.La guerre, qui a directement affecté 80% de la population de ce pays pauvre de la péninsule arabique, a également favorisé la montée en puissance de groupes jihadistes, dont l'organisation Etat islamique (EI).

    Partis en juillet 2014 de Saada, leur fief dans le nord, les Houthis ont pris la capitale et conquis de vastes territoires.

    Les forces progouvernementales ont réussi l'été dernier à stopper la progression des rebelles dans le sud et tentent depuis de reprendre le terrain perdu ailleurs.

    Lire aussi:

    Yémen: Daech revendique l'attentat ayant tué le gouverneur d'Aden
    Yémen: le gouverneur d'Aden tué dans un attentat à la voiture piégée
    Yémen: villes après des frappes aériennes
    Tags:
    pourparlers, frappe aérienne, violences, négociations, ONU, Arabie Saoudite, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik