Ecoutez Radio Sputnik
    Poutine

    Poutine: "Nous ne devons plus sauter comme une puce attrapée au lasso"

    © Sputnik. Michael Klimentyev
    International
    URL courte
    68127921357

    Dans une interview télévisée, Vladimir Poutine a commenté la position de Moscou sur les événements en Syrie. Selon le chef d’Etat russe, c’est la franchise et l’ouverture de la Russie qui donnent leur véritable force aux actions russes dans ce pays.

    Dans un documentaire du célèbre journaliste russe Vladimir Soloviev intitulé " L’ordre mondial" ("Miroporiadok"), M,Poutine a évoqué certaines questions concernant les relations internationales et, entre autres, la situation en Syrie.

    Selon le président, depuis que la Russie a élaboré une position sur le règlement du conflit syrien, celle-ci n’a pas été modifiée au long des années. Il fait remarquer au passage que des consultations avec de nombreux acteurs globaux et régionaux ont précédé à l’élaboration des politiques par rapport à Damas. Et c’est pour cela que Moscou réussit à coopérer facilement avec les autorités syriennes aussi bien qu’avec Washington.

    "Nous travaillons facilement autant avec le président Bashar el-Assad qu’avec la partie américaine. J’en ai parlé récemment avec le président Obama et avec nos amis de l’Arabie Saoudite et d’autres pays arabes. Pourquoi sans problème? Tout simplement parce que nous ne remuons pas la queue devant tout le monde et ne changeons pas notre position. Avant de formuler notre position, nous avons entendu chacun. Et nous avons fini par choisir une position qui, à notre avis, était acceptable pour tout le monde", a indiqué Vladimir Poutine.

    Les paramètres majeurs du règlement ont été adoptés par tous les acteurs, et Moscou a formulé une position qui tienne comptes des intérêts de tout le monde.

    Le président ajoute qu'en outre, " nous ne devons plus sauter comme une puce attrapée au lasso". Ce n’est pas seulement une ouverture, mais une cohérence et une honnêteté de la position qui lui redonne de la force. 

    Lire aussi:

    Poutine: anéantir toute menace visant les soldats russes en Syrie
    La Syrie au cœur d'un entretien imprévu entre Poutine et Obama

    Lire aussi:

    Kremlin: Poutine n’est pas l’avocat d’Assad, il défend le droit international
    Xi Jinping: la Russie est un acteur positif dans le règlement syrien
    «Riyad a davantage besoin de Moscou que Moscou de Riyad»
    Londres pourrait s’ouvrir au dialogue avec Moscou sur le dossier syrien
    Quand un faucon US reconnaît que Moscou est l’acteur principal au Proche-Orient
    Tags:
    conflit, crise syrienne, Vladimir Soloviev, Vladimir Poutine, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik