International
URL courte
8312
S'abonner

Selon l'AFP, le Parti socialiste et le parti de gauche radicale Podemos ont annoncé lundi qu'ils voteraient contre l'investiture d'un gouvernement espagnol formé par le conservateur sortant Mariano Rajoy, compliquant sa reconduction.

"Le PSOE va voter non au Parti populaire et à Rajoy", a déclaré le secrétaire d'organisation du Parti socialiste espagnol, Cesar Luena, deuxième force politique, avec 22% des suffrages et 90 sièges.

"Podemos ne permettra d'aucune manière un gouvernement du PP", a de son côté déclaré Pablo Iglesias, dirigeant de cette formation de gauche radicale, arrivée troisième avec 20,6 % des voix et disposant avec ses alliés de 69 sièges à la chambre des députés.

Le parti libéral Ciudadanos ayant déjà annoncé qu'il s'abstiendrait, M. Rajoy n'aurait ainsi pas les voix pour être investi.

La Constitution prévoit que le roi désigne, après consultations, un candidat chargé de former un cabinet qui doit être investi par la chambre. Pour ce faire, il doit obtenir la majorité absolue des sièges, 176 sur 350. En cas d'échec, l'investiture est possible à la majorité simple, que Mariano Rajoy n'obtiendrait pas.

En effet, avec ses 123 sièges et faute du soutien de Ciudadanos, le Parti Populaire serait forcément bloqué par PSOE et Podemos qui ont ensemble 159 sièges.

"La balle est dans le camp du PSOE. Il doit décider s'il s'abstient et permet la constitution d'un gouvernement (…) j'espère qu'ils prendront (cette) décision", avait déclaré auparavant Albert Rivera, le leader de Ciudadanos. 

Lire aussi:

Plusieurs navires en proie aux flammes dans un port iranien - vidéos
La Russie teste un moteur électrique basé sur des technologies jamais utilisées
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Tags:
Podemos, Pablo Iglesias, Cesar Luena, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook