International
URL courte
Crise migratoire (789)
3254
S'abonner

Un jeune Syrien Amir Mehtr a nagé pendant sept heures de Turquie en Grèce afin de commencer une nouvelle vie en Europe, indique The Independent.

Selon le quotidien britannique The Independent, cet homme était membre de l'équipe nationale de natation à Damas, mais il a failli se noyer pendent son voyage vers l'île grecque de Samos. Selon le Syrien, il s'est décidé à se lancer car il n'avait pas d'argent pour payer les passeurs qui le transporteraient en Europe, et car sa famille avait perdu sa maison suite à la guerre civile en Syrie.

Durant plusieurs mois, Amir Mehtr se préparait pour ce voyage dangereux et s'entrainait en bord de mer à Beyrouth où il a habité après qu'il ait quitté la Syrie en mai dernier. En septembre, il a décidé d'aller en Grèce depuis la ville turque d'Aydin, qui est située au bord de la mer Égée.

"Chaque seconde, je pensais que j'allais mourir mais je continuais à nager. Je regardais les rochers et pensais que c'était mon avenir", a raconté le jeune homme.

Après qu'il soit arrivé à Samos, il lui a fallu faire encore onze kilomètres pour atteindre le port où il pouvait officiellement se faire enregistrer comme réfugié.

Selon le quotidien britannique, Amir Mehtr se trouve actuellement dans un centre pour réfugiés en Suède. Il fait remarquer qu'il n'est pas le seul qui a osé nager vers l'Europe. Il a néanmoins ajouté que maintenant personne n'osait plus nager car la température de l'eau était trop froide.

Selon les données actualisées de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), en 2015, 985.312 réfugiés et migrants sont arrivés en Europe à la recherche d'une vie meilleure.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

La crise migratoire met en danger le Schengen et risque de diviser l'Europe
Montée de la xénophobie en Allemagne, en pleine crise migratoire
La crise de l’Union européenne, un drame de notre temps
Les réfugiés tournent le dos à la Pologne
L'Allemagne fermera-t-elle ses frontières aux réfugiés?
Réfugiés: Merkel refuse de verrouiller les frontières
Tags:
réfugiés syriens, crise migratoire, natation, réfugiés, Organisation internationale pour les migrations (OIM), Turquie, Grèce, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook