Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestation contre les candidats au gouvernement d'union nationale en Libye, octobre 2015

    Un nouveau gouvernement libyen pourrait demander à Moscou de frapper Daech

    © REUTERS / Esam Omran Al-Fetori
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    16361
    S'abonner

    Le gouvernement d'union nationale auquel aspire Tripoli pourrait demander à la Russie d'effectuer des frappes contre les terroristes de Daech, a déclaré à Sputnik le ministre libyen des Affaires étrangères Ali Abou Zaakouk.

    "Une telle décision pourra être prise lorsque le gouvernement d'union nationale sera formé, ce sera lui qui prendra la décision. Aujourd'hui, nous essayons de créer ce gouvernement", a affirmé le ministre.

    Une rencontre d'une délégation libyenne et du ministère russe des Affaires étrangères est prévue pour mardi.

    Le 17 décembre, le parlement libyen et le Congrès général national, deux assemblées libyennes rivales, ont signé un accord censé mettre fin à la guerre civile qui déchire la Libye depuis l'assassinat de Mouammar Kadhafi. L'accord, signé sous l'égide de l'Onu, est destiné à donner naissance à une Libye nouvelle et moderne et prévoit notamment la formation d'un gouvernement d'union nationale qui exercera son mandat pendant une période transitoire de deux ans. Cette période doit s'achever avec des élections législatives.

    Depuis le renversement du colonel Mouammar Kadhafi en 2011 lors d'un conflit armé, une dualité du pouvoir s'est établie en Libye: on y trouve d'une part un parlement élu au suffrage universel qui siège à Tobrouk (dans l'est du pays) et d'autre part le Congrès général national basé à Tripoli. Ceci étant, certaines régions du pays ne sont administrées par aucune autorité légitime. Livrées à elles-mêmes, elles sont contrôlées par des groupes terroristes qui y exercent une influence plus ou moins limitée.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    La mission de soldats US en Libye échoue à cause d'un post sur Facebook
    Conférence sur la Libye à Rome: vers un gouvernement d’union nationale
    Libye: avant et après Kadhafi
    Les parties prenantes dans le conflit en Libye conviennent d'une trêve
    Tags:
    frappe aérienne, Etat islamique, Tripoli (Libye), Libye, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik