Ecoutez Radio Sputnik
    Sepp Blatter

    Sepp Blatter: je suis traité comme un punching-ball

    © AFP 2019 Fabrice Coffrini
    International
    URL courte
    Scandale de corruption à la FIFA (32)
    8217
    S'abonner

    Sepp Blatter, président de la FIFA depuis 1998, et Michel Platini, président de l'UEFA depuis 2007, ont été suspendus pour 8 ans de toute activité liée au football pour une affaire de paiement controversé de 1,8 million d'euros liant les deux dirigeants.

    Moins d'une heure après l'annonce de sa suspension par la commission d'éthique de la FIFA, M.Blatter a expliqué devant de nombreux journalistes les raisons qui l'ont poussé à faire appel de cette décision.

    "Je suis vraiment navré, navré d'être traité comme un punching-ball, navré pour le football et navré pour la FIFA, a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Zurich. Je suis navré de la manière dont je suis traité".

    La charge de corruption n'a pas été retenue contre les deux hommes. Néanmoins, le tribunal interne de la FIFA les a jugés coupables d'"abus de position", de "conflit d'intérêt" et de "gestion déloyale". Platini écope par ailleurs d'une amende de 80.000 francs suisses (74.000 euros) et Blatter, de 50.000 francs suisses (46.295 euros).

    Sepp Blatter a dit aux journalistes qu'il allait utiliser tous les moyens d'appel, y compris devant la justice civile, pour contester sa suspension. "Nous allons faire appel devant la commission de recours, puis devant le Tribunal arbitral du sport, puis devant la justice suisse".

    "Aujourd'hui, je ne suis pas triste mais combatif, a-t-il déclaré en conclusion. Ce n'est pas possible après 40 ans de faire des choses pareilles, de nous mettre en cause de la sorte, de nous considérer comme des menteurs. Tu ne peux pas condamner quelqu'un sans raison valable".

     

    Dossier:
    Scandale de corruption à la FIFA (32)

    Lire aussi:

    Poutine: Sepp Blatter mérite le prix Nobel
    Sepp Blatter réélu à la tête de la FIFA. Les USA ont raté leur coup
    En cas de Mondial 2022 aux USA, pas de scandales à la FIFA?
    Tags:
    scandale, UEFA, FIFA, Michel Platini, Joseph Blatter, Zurich
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik