International
URL courte
30906
S'abonner

Le groupe hacktiviste a revendiqué une cyber-attaque massive contre les serveurs turcs dans le cadre de sa campagne contre le gouvernement turc, soutenant Daech et a averti que ce n'était que le début, les banques, les comptes privés et des aéroports turcs pouvant être visés si les responsables ne cessaient pas leur double jeu.

Pour le moment, les hackeurs ont déjà attaqué 40.000 sites turcs. La plupart de ces sites fonctionnent déjà de nouveau.

Plus tôt, le groupe hackiviste avait mis en ligne un message adressé au gouvernement turc avec le hashtag #OpTurkey:

"Cher gouvernement de la Turquie, si vous ne cessez pas de soutenir l'EI, nous allons continuer d'attaquer votre Internet, vos serveurs racines du DNS, vos banques et supprimer vos sites", a déclaré Anonymous.

"Après les serveurs racines du DNS, nous allons attaquer vos aéroports, vos ressources militaires et des connections privées d'Etat."

Plus tôt, Anonymous avait déclaré la guerre à l'EI. Dans le cadre de cette campagne, le groupe avait déjà déclaré avoir découvert un portefeuille électronique de l'EI de 3 millions de dollars en bitcoins, un système de paiement sur Internet, et avait piraté près de 5.000 comptes Twitter liés à l’EI. Les hackers ont également piraté un site de propagande de l'EI sur le web invisible, le remplaçant par une publicité pour une pharmacie en ligne et un appel au calme et ont appelé les internautes à troller les djihadistes sur les réseaux sociaux en publiant des images avec les hashtags #Daesh, #Daeshbags et #ISISTrollingday censées tourner en dérision les combattants de Daech.


Lire aussi:

Anonymous demande l’aide des services de sécurité pour combattre l’EI
Anonymous déclare la guerre aux chasseurs de baleine
WikiLeaks: Erdogan a épié le Su-24 russe pendant six semaines
Anonymous 3 – EI 0: un site de l'EI remplacé par une pub de pharmacie
Anonymous découvre un portefeuille électronique de l'EI de 3 M USD
Les Anonymous piratent plus de 5.000 profils de l'EI sur Twitter
Anonymous s’en prend à Donald Trump
Anonymous promet de retrouver les coupables du crash de l'Airbus russe
Tags:
Internet, cyberattaque, Anonymous, Etat islamique, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook