Ecoutez Radio Sputnik
    soldats français, opération Barkhane, Mali

    Mali: une dizaine de jihadistes "neutralisés" par les forces françaises

    © AFP 2019 Philippe Desmazes
    International
    URL courte
    27171
    S'abonner

    Les militaires français de l'opération Barkhane ont d'ailleurs "neutralisé" dans la nuit du 19 au 20 décembre "une dizaine de terroristes", lors d'une opération visant des membres d'Al-Mourabitoune dans la région de Méanka, près de la frontière du Niger, a annoncé mardi le ministère français de la Défense.

    Peu après, le gouvernement malien a proclamé l'état d'urgence pour dix jours en raison de "l'évolution de la situation sécuritaire au Mali et dans la sous-région", selon un communiqué officiel publié lundi soir après un Conseil des ministres extraordinaire sur la sécurité.

    ​Cette mesure d'exception donne notamment plus de possibilités d'interventions aux forces de sécurité et restreint les rassemblements.

    Interrogé par l'AFP sur d'éventuelles menaces spécifiques, un ministre malien a répondu, sous couvert d'anonymat: "Même en France, à l'approche des fêtes de fin d'année, il y a des mesures qui sont prises. Le Mali a le devoir de prendre les devants".

    "Pour les fêtes de fin d'année, il faut éviter les attroupements. L'ennemi peut profiter de ces attroupements", a-t-il estimé.

    L'attentat du 20 novembre avait également été revendiqué par le Front de libération du Macina (FLM), formation djihadiste apparue récemment dans le centre du pays, "avec la collaboration d'Ansar Dine", groupe djihadiste de l'ex-chef rebelle touareg Iyad Ag Ghaly, rapporte l`AFP.

    Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de djihadistes liés à Al-Qaïda, après la déroute de l'armée face à la rébellion à dominante touareg, d'abord alliée à ces groupes qui l'ont ensuite évincée.

    Les djihadistes ont été dispersés et en ont été en grande partie chassés à la suite du lancement en janvier 2013, à l'initiative de la France, d'une intervention militaire internationale qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères.

    Lire aussi:

    Que dit le rapport sur la gestion des munitions françaises ?
    Unicef: plus d'un millions d'enfants privés d'école par Boko Haram
    La Libye, le nouveau front de Daech
    Nigeria: Boko Haram revendique l'attentat-suicide contre une procession chiite
    Tags:
    lutte antiterroriste, opération militaire, Mali, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik