Ecoutez Radio Sputnik
    Gazoduc

    Berlin donne le feu vert à un gazoduc contournant l'Ukraine

    © Sputnik . Ruslan Ktivobok
    International
    URL courte
    861042
    S'abonner

    L'Office antitrust allemand a approuvé l'achat, par des partenaires européens, de parts dans la société des projets Nord Stream- 2 AG réalisant le gazoduc Nord Stream -2.

    Nord Stream-2 AG a été créée en Suisse, en juillet dernier, en tant que société appartenant à 100% au groupe Gazprom. Initialement, la société s'appelait New European Pipeline AG.

    La décision des autorités allemandes permet à Wintershall, Shell, E. ON, ENGIE et OMV d'obtenir des parts dans le capital de la société. Le communiqué de l'office antitrust stipule que la décision approuvant l'achat des parts a été adoptée le 18 décembre.

    Il avait été annoncé précédemment que les 5 partenaires étrangers de Gazprom détiendraient 10% des parts chacun, tandis que Gazprom en détiendrait 50%.

    Plusieurs pays européens, notamment la Pologne, la Slovaquie, mais aussi l'Ukraine, s'opposent au projet Nord Stream-2. Le premier ministre d'Ukraine Arseni Iatseniouk avait déclaré plus tôt que la réalisation du projet amputerait le budget ukrainien de 2 milliards de dollars de revenus provenant du transit du gaz russe. Il a demandé à l'Union européenne de renoncer à ce projet qui lésait selon lui les intérêts ukrainiens.

    Wintershall
    © Photo. https://twitter.com/Wintershall_com
    La position des opposants à la construction du gazoduc est partagée par certains fonctionnaires européens ne représentant pas des pays en particulier. Ainsi le commissaire européen au Climat et à l'Energie, Miguel Arias Canete, estime que le projet ne contribuera pas à diversifier les sources et les trajets de livraison du gaz, ce qui est un objectif de l'Union européenne.

    Par contre, les autorités allemandes sont intéressées par la construction de Nord Stream-2. Le vice-chancelier d'Allemagne Sigmar Gabriel a soutenu la position de la chancelière Angela Merkel à ce sujet:

    "Nord Stream-2 fait partie des intérêts allemands. Là-dessus je donne raison à la chancelière fédérale", a-t-il fait savoir.

    Il s'est déclaré certain que le pipeline pourrait apporter du profit non seulement à l'Allemagne, mais aussi à d'autres pays de l'UE, ayant cependant ajouté que sa réalisation demanderait de respecter certaines "conditions politiques". Il s'agit plus particulièrement de l'engagement de Moscou de garantir la sécurité énergétique de l'Europe de l'Est.

    Le projet Nord Stream-2 prévoit la construction de deux nouveaux tronçons du gazoduc transbaltique dont la capacité sera portée à 110 milliards de m3 par an. Nord Stream —2 devra acheminer le gaz à Baumgarten, en Autriche, pour éviter le transit via l'Ukraine. La construction doit être achevée en 2019.

     

    Lire aussi:

    Nord Stream 2: pas de raisons économiques pour le blocage
    Président polonais: stopper la construction du Nord Stream 2
    Nord Stream 2: l’Ukraine pourrait perdre 2 Mds de dollars
    Tags:
    Royal Dutch Shell, Nord Stream AG, E.On, ENGIE (ex-GDF Suez), Wintershall, Gazprom, OMV (groupe énergétique), Arseni Iatseniouk, Sigmar Gabriel, Angela Merkel, Slovaquie, Pologne, Ukraine, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik