International
URL courte
51743
S'abonner

Les systèmes d'arme sol-air allemands ont été retirés par bateau du port turc d'Alexandrette. L'Allemagne avait auparavant déclaré que le mandat de sa participation à la mission Active Fence de l'Otan en Turquie prendrait fin en janvier prochain.

Selon l'agence de presse turque Anadolu faisant référence à des sources au port d'Alexandrette, le bateau sur lequel les systèmes d'armes antiaériens allemands Patriot étaient entreposés est sorti du port turc.

Le gouvernement allemand avait auparavant annoncé que le mandat de sa mission militaire comprenant deux batteries de missiles sol-air et un effectif de 250 personnes chargés de protéger la ville turque de Kahramanmaras, à 160 km de la frontière syrienne, prendrait fin en janvier 2016.

Ces derniers mois, la participation de Berlin à l'opération Active Fence a suscité de vives critiques dans le pays suite aux frappes portées par la Turquie contre les Kurdes dans le nord de la Syrie et en Irak.

L'Otan avait lancé la mission Active Fence en Turquie en 2012 en vue de protéger ce pays contre une éventuelle attaque venant de Syrie. L'Allemagne y a participé aux côtés d'autres pays membres de l'Alliance dont les Etats-Unis et les Pays-Bas. Toutefois les radars de la mission n'ont enregistré aucune tentative d'attaque et l'Allemagne a proposé de mettre fin à l'opération. Les Etats-Unis ont retiré leurs missiles en octobre dernier et n'envisagent pas de les redéployer en Turquie à cause du conflit entre Moscou et Ankara.

Début décembre, le Bundestag avait approuvé le déploiement d'unités de la Bundeswehr (armée allemande) en Syrie pour combattre le groupe terroriste Daech. Les vols de reconnaissance de l'aviation allemande devraient commencer en janvier 2016. L'Allemagne soutiendra l'aviation de combat de la coalition antiterroriste mais ne bombardera pas.

Lire aussi:

Le Monténégro reçoit la lettre d'invitation de l'Otan
Raid polonais contre un centre de renseignement de l'Otan
En cas de guerre, l'Otan a peu de chances de vaincre la Russie
L'Otan se méfie d'Erdogan
Russie ou Otan, qui attise le feu?
L'Allemagne refuse d'étendre sa participation militaire à la lutte anti-EI
L'Otan salue l'engagement de l'Allemagne contre l'EI
Tags:
missiles sol-air, Active Fence, Etat islamique, OTAN, Pays-Bas, États-Unis, Syrie, Allemagne, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik