Ecoutez Radio Sputnik
    Soldats irakiens à Ramadi, le 21 décembre 2015

    Ramadi non loin d'être libérée de Daech

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    22444
    S'abonner

    Une opération de libération du centre de Ramadi a été entamée mardi, les forces armées irakiennes ont déjà éliminé des centaines de terroristes, huit dirigeants de Daech entre autres, et comptent libérer la ville dans les prochains jours.

    Les chasseurs F-16 ont éliminé des centaines de terroristes, y compris huit chefs djihadistes lors de frappes dans les provinces d'Anbar et de Khavidja, rapportent des militaires irakiens.

    Selon eux, dans les prochains jours la ville de Ramadi sera entièrement libérée.

    L'armée irakienne est entrée mardi dans le centre-ville de Ramadi contrôlée depuis mai par l'organisation terroriste Daech, pour libérer les quartiers résidentiels. L'armée est épaulée par les forces aériennes irakiennes et la police de la province d'Anbar, ainsi que par des représentants des groupes tribaux, a affirmé à Sputnik le porte-parole de l'armée irakienne Rassoul Yakhja Abdullah.

    Le 20 décembre, les forces gouvernementales ont informé les habitants de leur prochaine offensive et leur ont proposé d'évacuer les quartiers du centre de Ramadi. Le 8 décembre, elles ont annoncé la reprise du quartier de Tamim dont les habitants avaient également été informés du début de l'opération.

    En 2015, Daech a perdu 12.800 kilomètres carrés, soit environ 14% du territoire dont il avait auparavant le contrôle.

    Lire aussi:

    L'armée irakienne revient victorieuse de l'assaut de Ramadi
    Bataille de Ramadi: l’Iran fustige l’inaction des Etats-Unis
    Ramadi aux mains de l'EI: les USA doutent de la volonté des Irakiens de se battre
    Irak: l’armée envoie des renforts pour libérer Ramadi
    Tags:
    libération, Etat islamique, Ramadi, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik