International
URL courte
9262
S'abonner

Au cours de sa visite à Londres, la chancelière allemande a fourni aux responsables des services de sécurité britanniques des informations concernant la Russie, rapporte le Times.

Notamment, la chancelière allemande a partagé des renseignements sur Poutine, l'Ukraine et la Crimée. Les services britanniques ont à leur tour communiqué des données sur la menace de Daech.

Leur réunion s'est déroulée en octobre, en présence du premier ministre britannique David Cameron, indique le journal. Du côté des services britanniques, les chefs des services de sécurité intérieure (MI5), extérieure (MI6) et de surveillance (GCHQ) ont pris part à la rencontre.

Angela Merkel
© AP Photo / Markus Schreiber
Les renseignements sur Daech, communiqués par les services britanniques, se sont révélés "riches en information" pour la chancelière. Les données portaient aussi sur les terroristes en Syrie et en Irak, et sur la menace de radicalisation.

Il arrive que les représentants des services britanniques et allemands échangent des données au niveau officiel. Cependant, ce genre de réunions, au cours desquelles les chefs des services de sécurité échangent directement des renseignements avec la chancelière allemande, est assez rare.

Le Times note que les pourparlers se sont tenus avant les attaques de Paris.

Le 13 novembre au soir, plusieurs fusillades et attentats-suicide quasi simultanés ont visé six points de Paris et sa proche banlieue. Trois kamikazes ont notamment actionné leurs charges explosives près du Stade de France, à Saint-Denis. L'attaque la plus meurtrière a frappé la salle de concert du Bataclan, où les terroristes ont tiré à bout portant sur la foule. L'organisation terroriste Daech a revendiqué la responsabilité de ces attentats.

Lire aussi:

Un homme tabassé après avoir chassé des manifestants avec une machette aux USA – vidéo choc
«C’est un tribunal corrompu»: Mike Pompeo veut empêcher la Cour pénale internationale de poursuivre Israël
Trois faux policiers interpellés à Paris en pleine arrestation raciste censée discréditer la police
Tags:
surveillance, MI6, MI5, David Cameron, Angela Merkel, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook