Ecoutez Radio Sputnik
    Daech ferait les yeux doux à Miss Irak?

    Daech aurait fait les yeux doux à Miss Irak?

    © REUTERS / Ahmed Saad
    International
    URL courte
    17227

    La première beauté d'Irak a démenti l'information sur les menaces de Daech la forçant à pratiquer le "jihad du sexe".

    Shaima Qassim, celle qui s'est méritée le titre de Miss Irak, a déclaré à l'agence Sputnik que les terroristes de Daech ne l'avaient pas forcée à l'esclavage sexuel, pas plus qu'ils n'ont menacé de la tuer.

    "Personne ne m'a menacée ni de meurtre, ni de quoi que ce soit d'autre", a rassuré la reine irakienne de la beauté.

    Le représentant officiel de Shaima Qassim ainsi que le membre du jury de la compétition Miss Irak, Sinan Kamel, ont également affirmé à Sputnik que les médias avaient menti au sujet des menaces des membres de Daech adressées à Shaima Qassim.

    Certains médias arabes ont auparavant annoncé, sans se référer à aucune source concrète, que les francs-tireurs de Daech menaçaient de s'en prendre à Miss Irak dans le cas où elle refuserait de se joindre à eux et de pratiquer ce que certains se plaisent à appeler le "jihad du sexe", autrement dit, se soumettre à l'esclavage sexuel.

    Originaire de la ville multiethnique de Kirkouk, Shaima Qassim a remporté, le 19 décembre dernier, le titre de Miss Irak à l'occasion d'un concours de beauté qui s'est tenu à Bagdad pour la première fois depuis 1972.

    Dans le courant de son histoire, le concours Miss Univers n'a eu l'honneur d'accueillir qu'une seule candidate irakienne, soit en 1972. La candidate avait alors été condamnée par la communauté musulmane, qui avait qualifié le concours de "manifestation satanique".


    Lire aussi:

    Ramadi non loin d'être libérée de Daech
    Daech et le Front al-Nosra (enfin) classés comme groupes terroristes
    "Je regrette de faire partie de Daech"
    Anonymous déclare la cyberguerre à la Turquie pour son soutien à Daech
    Tags:
    menaces, concours de beauté, esclavage sexuel, terrorisme, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik