Ecoutez Radio Sputnik
    Arseni Iatseniouk

    Zone de libre-échange Ukraine-Russie: Kiev répondra

    © REUTERS / Konstantin Grishin
    International
    URL courte
    27442
    S'abonner

    L'Ukraine répondra en adoptant des "mesures similaires" à la décision de la Russie de suspendre l'accord sur la zone de libre-échange avec l'Ukraine.

    Le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a déclaré, ce jeudi 24 décembre, qu'à partir du 1er janvier prochain le gouvernement d'Ukraine appliquerait des "mesures similaires" en représailles à la décision de Moscou de suspendre la zone de libre-échange et de frapper d'embargo les produits ukrainiens.

    "En dépit de nos longues consultations, la Russie, comme nous l'avions prévu, a introduit un embargo commercial sur les produits ukrainiens, embargo qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain. Cette décision de la Russie s'inscrit dans le système des pressions exercées sur l'Ukraine de ces dix dernières années et qui vise à empêcher le développement de l'économie ukrainienne. Les décisions de la Russie ont reçu et recevront une réponse appropriée", a déclaré M.Iatseniouk présentant la loi au parlement.

    Selon lui, la dépendance de Kiev vis-à-vis de la Russie dans le domaine commercial a diminué de trois fois au cours de ces trois dernières années.

    "Si les exportations des produits ukrainiens vers la Russie représentaient, il y a trois ans, environ 35% (de l'ensemble des exportations ukrainiennes), aujourd'hui nous avons diminué de deux tiers notre dépendance par rapport au marché russe et le taux d'exportation n'est que de 12%", a ajouté le premier ministre ukrainien.

    "En vertu de la loi que nous demandons d'adopter, le gouvernement d'Ukraine introduira, à partir du 1er janvier, des mesures restrictives similaires contre la Russie. Nous allons protéger le marché intérieur de l'Ukraine".

    Bref, que la loi soit, a dit Iatseniouk. Et la loi fut.

    Mais le premier ministre a oublié un détail: pendant les "longues consultations" trilatérales entre l'UE, la Russie et l'Ukraine, Bruxelles et Kiev n'ont nullement manifesté l'intention de prendre en considération la préoccupation de la Russie provoquée par l'entrée en vigueur, le 1er janvier 2016, de l'accord d'association entre l'Ukraine et l'UE et de ses conséquences. Bruxelles et Kiev feint les négociations en vue de placer la Russie devant le fait accompli, plutôt que de chercher un compromis pour trouver un accord. Pis encore, quand les négociateurs russes avaient posé des questions concrètes, la chef de la délégation européenne a déclaré que "le jeu était fini" et s'en est allée.

     

    Lire aussi:

    La zone de libre-échange Russie-Ukraine tombée dans l'oubli?
    Une zone de libre-échange UE-Ukraine dès 2016
    Le 31 décembre, l’Ukraine sera en défaut formel
    Tags:
    zone de libre-échange, Union européenne (UE), Arseni Iatseniouk, Moscou, Kiev, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik