Ecoutez Radio Sputnik
    Les régions dévastées Holmes Al Hamidiya

    Quand Daech décapite... des membres de Daech

    © Sputnik . Valery Melnikov
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    4685

    Des dirigeants du groupe terroriste Daech ont exécuté une cinquantaine de leurs combattants dans la ville de Ramadi, située au centre de l’Irak.

    L'incident n'est pas unique en son genre. Toujours est-il que cette fois-ci, les membres de Daech n'étaient pas accusés de lâcheté face à l'ennemi.

    Selon la chaîne irakienne Al-Sumaria, les djihadistes ont été décapités pour avoir refusé de mettre des ceintures d'explosifs au cours des combats dans la ville de Ramadi.

    Toutes les personnes exécutées, poursuit la chaîne, avaient récemment fait allégeance à l'Etat islamique (EI).

    Créé en 2006 en Irak, le groupe djihadiste Daech ou Etat islamique a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Le groupe lié à Al-Qaïda, compterait près de 30.000 combattants selon la CIA. Connu pour sa cruauté extrême, Daech est considéré comme organisation terroriste par de nombreux Etats et est accusé par l'Onu, l'UE, les Etats-Unis ou encore la Ligue arabe, d'être responsable de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre, de nettoyage ethnique et de génocide.

    Daech demeure la principale menace à la sécurité mondiale. Au cours des deux dernières années, cette organisation terroriste a pu s'emparer de territoires considérables en Iraq et en Syrie. De surcroît, les djihadistes essaient de répandre leur l'influence sur les pays de l'Afrique du nord, en particulier, la Libye. Les informations sur le nombre de djihadistes oscillent entre 50.000 et 200.000 personnes.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Ramadi non loin d'être libérée de Daech
    Lionceaux du califat: Daech prépare une armée d'enfants
    Daech et le Front al-Nosra (enfin) classés comme groupes terroristes
    Tags:
    décapitation, exécution, terrorisme, Etat islamique, Ramadi, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik