Ecoutez Radio Sputnik
    la Maison blanche

    Génocide de l'EI: la Maison blanche oublie-t-elle les chrétiens?

    © AFP 2019 Brendan Smialowski
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    1082
    S'abonner

    Des congressistes américains appellent la Maison blanche à considérer les chrétiens comme victimes du génocide de l'EI.

    Un groupe de congressistes américains s'est dit préoccupé par le fait que la Maison blanche préparait une déclaration sur le génocide ne concernant que les Yazidis, sans mentionner les chrétiens et autres minorités massacrées par Daech.

    "Nous sommes sérieusement préoccupés par les informations publiées dans les médias selon lesquelles l'administration prépare une déclaration sur le génocide qui ne mentionnera que les yazidis et s'abstiendra de condamner le génocide à l'égard des chrétiens et d'autres minorités exterminés par l'Etat islamique (EI)", lit-on dans un message de 30 congressistes.

    Le message a été adressé au secrétaire d'Etat américain John Kerry le 23 décembre.

    L'EI présente aujourd'hui l'une des principales menaces à la sécurité mondiale. En trois ans, les terroristes ont réussi à s'emparer d'importants territoires en Irak et en Syrie. En outre, ils essaient de propager son influence dans les pays d'Afrique du Nord, notamment en Libye. Selon différentes estimations, le territoire contrôlé par Daech s'élève à 90.000 km². Le nombre de ses membres varie entre 50.000 et 200.000 personnes.

    Des milliers d'hétérodoxes: chiite, chrétiens, yazidis ont été tués, des milliers de personnes ont dû fuir les régions envahies par les extrémistes. Des citoyens d'Europe et des Etats-Unis participent également aux activités de ce groupe terroriste, selon la presse.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Irak: découverte d’une fosse commune dans la ville de Sinjar
    "Je regrette de faire partie de Daech"
    Le rapport d’Amnesty International, pure propagande
    Tags:
    Yazidis, génocide, chrétiens, Congrès des États-Unis, Etat islamique, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik