Ecoutez Radio Sputnik
    Riad Haddad, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République arabe syrienne en Russie

    La Turquie a abattu un Su-24 pour montrer son mécontentement aux Russes

    © Sputnik . Mikhail Klimentiev
    International
    URL courte
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)
    13297
    S'abonner

    Ankara apporte son concours aux terroristes internationaux en Syrie afin de protéger ses intérêts égoïstes, estime l'ambassadeur syrien en Russie, Riad Haddad.

    La Turquie a abattu un bombardier russe Su-24 pour montrer son mécontentement face à l'opération antiterroriste de Moscou en Syrie, a déclaré l'ambassadeur dans une interview au journal russe Krasnaïa Zvezda.

    Selon lui, Ankara poursuit ses propres objectifs en apportant un concours substantiel aux terroristes internationaux en Syrie.

    "De nombreux intérêts turcs ont été lésés suite à l'intervention de la Russie dans le conflit syrien. Agacée par les raids de l'aviation russe contre l'Etat islamique (Daech), la Turquie a abattu le Su-24", a indiqué M. Haddad.

    D'après le diplomate, "La Turquie a choisi de jouer un sale rôle dans la crise syrienne".

    "Ankara a presque complètement ouvert la frontière syro-turque d'environ  900 kilomètres aux terroristes provenant des quatre coins du monde. Il continue toujours de jouer ce rôle malhonnête", a constaté l'ambassadeur syrien.

    Les relations entre Moscou et Ankara traversent une crise profonde depuis le crash d'un bombardier russe abattu le 24 novembre par un chasseur turc au-dessus de la Syrie. Le président russe Vladimir Poutine a qualifié cet incident de "coup de poignard porté dans le dos" par les complices des terroristes. Ankara affirme que le bombardier a violé l'espace aérien turc. L'état-major général russe a pour sa part cité des éléments de la DCA syrienne selon lesquels le bombardier n'avait commis aucune effraction. Le navigateur du Su-24 sauvé après la chute de l'avion a fait savoir que la Turquie n'avait lancé aucun avertissement, "ni visuel ni radio", et que l'équipage russe "n'avait eu aucun contact" avec les autorités aériennes turques.

    Dossier:
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)

    Lire aussi:

    Le Su-24 russe abattu ne présentait aucune menace pour la Turquie
    Attaque du Su-24 russe: la Turquie risque de se créer un entourage hostile
    Su-24 abattu: une attaque planifiée d'avance
    Tags:
    crash d'avion, Su-24, Etat islamique, Riad Haddad, Ankara, Moscou, Russie, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik