Ecoutez Radio Sputnik
    rebelles kurdes

    Des combattants kurdes revendiquent l'attaque contre l'aéroport d'Istanbul

    © AFP 2019 Uugar Onder Simsek
    International
    URL courte
    53528

    Une explosion qui s'est produite dans le deuxième aéroport d’Istanbul Sabiha Gökçen a fait un mort et un blessé et a endommagé cinq avions dans la nuit du 22 au 23 décembre.

    Le groupuscule Les Faucons de libération du Kurdistan (TAK) a revendiqué samedi l'attaque terroriste dans l'aéroport d'Istanbul, ayant tué une femme, et dans laquelle cinq avions avaient par ailleurs été endommagés, rapportent les médias internationaux. 

    Les membres du groupe TAK, autrefois lié au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), affirment avoir utilisé des obus de mortier pour mener leur attaque.

    Zehra Yamaç, agent d'entretien âgée de 30 ans, est décédée des suites de blessures reçues à la tête lors de l'explosion survenue sur le tarmac de l'aéroport Sabiha Gökçen. L'une de ses collègues, Canan Çelik Burgucu, 33 ans, a été blessée à la main et a été hospitalisée.

    La situation s'est détériorée en Turquie après l'attentat du 20 juillet à Suruc, près la frontière syrienne, organisé par le groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech) et les assassinats de policiers dans le sud-est de la Turquie, revendiqués par le PKK. Les autorités turcs mènent une opération antiterroriste contre les combattants du PKK engageant près de 10.000 militaires et policiers. Les chasseurs turcs attaquent depuis le 24 juillet les positions du PKK dans le sud-est de la Turquie et le nord de l'Irak. Au total, plus de 200 policiers, militaires et civils ont été tués par les combattants kurdes ces quatre derniers mois.  


    Lire aussi:

    Les chars turcs écrasent des militants kurdes en une semaine de combats
    Paris, Istanbul, Marseille… Pourquoi les Kurdes manifestent-ils?
    Opération turque contre les Kurdes: manifestation à Paris
    Opération turque contre les Kurdes: manifestations à Istanbul
    Tags:
    aéroport, attentat, Kurdes, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), Kurdistan, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik